CAN 2017: l’Egypte finit en haut de l’affiche - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2017: l’Egypte finit en haut de l’affiche

media Mohamed Salah (g), attaquant de l'Egypte, a marqué l'unique but du match face au Ghana sur coup franc, le 25 janvier 2017 à Port-Gentil. Justin TALLIS / AFP

La phase de groupes de la CAN Total 2017 s’est terminée ce mercredi 25 janvier avec les deux dernières rencontres du groupe D. Le duel au sommet opposait l’Egypte, sept fois champions d’Afrique, et le Ghana, qui a remporté la compétition à quatre reprises. Les Egyptiens en sont sortis grands vainqueurs, en battant les Ghanéens, 1-0, et en finissant à la première place du groupe.

♦ Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs.

De notre envoyé spécial à Port-Gentil,

Le stade de Port-Gentil, et son public toujours aussi motivé, accueillait un dernier match du groupe D, un duel de titans, entre le Ghana, déjà qualifié à l’entame de cette dernière journée, et l’Egypte, qui n’était pas encore assurée de filer en quarts de finale. Une rencontre qui promettait du spectacle, car ce sont deux équipes qui possèdent un total de 11 Coupes d’Afrique des nations, sept pour les Egyptiens et quatre pour les Ghanéens.

Les Pharaons font la loi

L’Egypte doit au moins faire un nul pour garantir une place pour les quarts de final, tandis que le Ghana n’a plus rien à jouer, si ce n’est conserver la première place du groupe. Les Egyptiens prennent donc le match à leur compte et mènent le rythme. Les Ghanéens sont apathiques et se contentent de défendre. Les dix premières minutes sont plutôt fades, mais la star égyptienne, Mohamed Salah, va prendre ses responsabilités.

A la 11e minute de jeu, l’Egypte obtient un coup franc à l’entrée de la surface de réparation adverse. L’attaquant de l’AS Roma Mohamed Salah place le ballon et frappe au but. Le tir est limpide et ne laisse aucune chance au portier ghanéen Razak Brimah. Grâce à ce résultat, les Egyptiens prennent provisoirement la tête du groupe D.

L’addition aurait pu être plus corsée lors de cette première période, car Razak Brimah va sortir de ses cages assez maladroitement, les laissant vides. Pire, le ballon finit dans les pieds de l’attaquant égyptien Marwan Fahmy, qui le met au-dessus de la barre transversale. Une occasion ratée pour l’Egypte. Tout comme les Ghanéens vont en louper une également. A la 41e minute, après un coup franc venu de la droite, le défenseur Daniel Amartey place une tête qui passe juste à côté des filets du gardien Essam El Hadary, âgé de 44 ans. Le score ne bougera plus et les 22 joueurs rentrent aux vestiaires pour la pause.

Les Blacks Stars sans solution

Les Ghanéens, certainement à cause de leur qualification acquise lors de la deuxième journée, ne sont pas vraiment concernés par cette rencontre même si la première place du groupe est en jeu. Les efforts se font rares, les frappes au but également, et les imprécisions sont légion. D’ailleurs le danger du côté des Blacks Stars viendra d’un milieu de terrain défensif, Emmanuel Badu, qui, à la 68e minute, décide de frapper à l’approche de la surface de réparation. Une belle frappe stoppée en deux temps par le gardien égyptien.

Plus les minutes passent, plus les joueurs laissent courir le temps, car finalement ce résultat n’est pas des plus mauvais pour l’une ou l’autre des équipes. Ce score de 1-0 ressemble d’ailleurs à celui de la finale de 2010 entre le Ghana et l’Egypte, à Luanda en Angola, où les Egyptiens avaient remporté le titre, lors de la dernière confrontation entre les deux équipes lors d’une Coupe d’Afrique des nations.

Les deux sélections malgré quelques initiatives en fin de match, finissent par se quitter sur ce 1-0. Une rencontre qui ne marquera pas les esprits pourtant il y avait deux équipes avec un palmarès et une expérience des plus importants en Afrique. Le Ghana et l’Egypte ont pris part à 44 Coupes d’Afriques des nations, 23 pour les Egyptiens et 21 pour les Ghanéens. On reste donc un peu sur notre faim et les 10.750 spectateurs également.

Les Pharaons terminent à la première place du groupe D avec sept points, une longueur devant le Ghana, tandis que le Mali finit troisième avec deux unités et l’Ouganda, dernier, avec un seul petit point.

Le dimanche 29 janvier, en quarts de finale, l’Egypte va affronter le Maroc à Port-Gentil, tandis que le Ghana va se déplacer à Oyem pour se mesurer à la RD Congo.
 

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.