CAN 2017: la Tunisie en quarts sans trembler - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2017: la Tunisie en quarts sans trembler

media La joie des Tunisiens après la victoire, 4-2, face au Zimbabwe, au Stade de l'Amitié à Libreville, le 23 janvier 2017. GABRIEL BOUYS / AFP

Le Stade de l’Amitié à Libreville accueillait ce lundi 23 janvier la rencontre comptant pour la troisième et dernière journée du groupe B de la CAN 2017, entre la Tunisie et le Zimbabwe. Le match était décisif pour désigner la nation qui allait accompagner le Sénégal en quarts de finale. Les Tunisiens ont réussi leur examen de passage, en s’imposant 4-2.

♦ Découvrez : le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs.

De notre envoyé spécial à Libreville

Les Tunisiens et les Zimbabwéens se sont affrontés dans un stade quasiment vide, avec 1852 spectateurs sur un total de 40 000 places. Après l’élimination du pays hôte, le Gabon, le public gabonais n’était pas présent pour cette rencontre du groupe B de la CAN 2017, ce 23 janvier à Libreville. Pourtant l’enjeu était bien là, le vainqueur de ce match pouvant se qualifier pour les quarts.

La Tunisie, sans pitié

Les Aigles de Carthage savent qu’ils doivent s’imposer pour être sûrs d'atteindre la prochaine phase de l’épreuve. Dès les premières minutes, les Tunisiens mettent donc  le pied sur le ballon et asphyxient leurs adversaires. Et c’est sans surprise qu’à la 9e minute, Naim Sliti frappe pied droit à l’entrée de la surface de réparation et assène le premier coup au Zimbabwe. Les Tunisiens mènent dans le jeu et également au score.

Les Aigles de Carthage ne vont pas lâcher leur proie. A la 22e minute, après un une-deux entre Naim Sliti et Youssef Msakni, c’est ce dernier qui conclut l’action. Moins d’un quart d’heure plus tard, c’est Yassine Khenissi, lancé en profondeur, qui glisse subtilement le ballon dans les filets du Zimbabwe. La note est plutôt salée, mais la Tunisie maîtrise son sujet.

Les Guerriers vont réagir à travers la star de l’équipe, Knowledge Musona. A la 42e minute, l’attaquant d’Ostende, en Belgique, prend le ballon à l’entrée de la surface, efface deux défenseurs, et place une frappe ne laissant aucune chance à Rami Jeridi, qui remplace le gardien titulaire Aymen Mathlouthi (blessé).

La réduction du score est toutefois de courte durée. Trois minutes plus tard, après une faute du Zimbabwéen Costa Nhamoinesu sur le Tunisien Yassine Khenissi dans la surface de réparation, c’est Wahbi Khazri qui transforme le penalty. La première période s’achève sur un score très lourd de 4-1.

Le Zimbabwe, des Guerriers

Le match semble plié, et la Tunisie paraît se diriger tranquillement vers une qualification. Les Tunisiens gèrent leur avantage tandis que le Zimbabwe prend des risques en sortant le milieu de terrain, Danny Phiri, et en faisant entrer l’attaquant Tendai Ndoro. Les Guerriers n’ont en effet plus rien à perdre.

Le choix de l’entraîneur Kalisto Pasuwa va s’avérer payant. A la 57e minute, lancé en profondeur, l’attaquant zimbabwéen Tendai Ndoro glisse le ballon dans la cage de Rami Jeridi. Les « Warriors » réduisent la marque mais cela ne changera rien au résultat final. Les Tunisiens s’imposent sans trembler et finissent deuxièmes du groupe B avec 6 points, à une longueur du Sénégal.

Le Zimbabwe, pour sa troisième participation, sort à nouveau lors de la phase de groupes, en terminant à la dernière place de la poule, comme en 2004 et en 2006. Quant aux Aigles de Carthage, ils se qualifient pour les quarts de finale comme en 2015. Ils tenteront d’effacer des mémoires tunisiennes la défaite face à la Guinée équatoriale, 2-1 après prolongation.

Lors des quarts de finale de la CAN 2017, qui se dérouleront le samedi 28 janvier, la Tunisie va affronter le Burkina Faso au Stade de l’Amitié à Libreville, tandis que le Sénégal va jouer face au Cameroun à Franceville.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.