CAN 2017: la RD Congo et la Côte d’Ivoire se quittent dos à dos - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
Urgent

L'ONU a annoncé vendredi soir 28 avril que le Front Polisario, mouvement indépendantiste au Sahara occidental, s'était retiré d'une zone tampon de la région, ouvrant la voie à une relance de négociations pour tenter de régler ce conflit vieux de plusieurs décennies.

CAN 2017: la RD Congo et la Côte d’Ivoire se quittent dos à dos

media Junior Kabananga a été une nouvelle fois décisif avec la RD Congo face à la Côte d'Ivoire, le 20 janvier 2017 à Oyem. RFI/Pierre René-Worms

Un duel au sommet opposait, ce vendredi 20 janvier à Oyem, la RD Congo aux champions en titre, la Côte d’Ivoire. Les Congolais ont mené par deux fois, mais les Ivoiriens ont réussi à revenir au score pour pouvoir toujours rêver d’une qualification en quarts de finale de la CAN 2017.

[VIDEO] CAN 2017: revivez Côte d'Ivoire - RDC

♦ Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs.

De notre envoyé spécial à Oyem,

Cette rencontre entre les Léopards et les Eléphants était l’affiche de la deuxième journée de ce groupe C de la phase de poules de la CAN 2017. Sous un temps lourd et humide, où les nuages ont quelque peu menacé de déverser une pluie torrentielle, les deux équipes sont donc entrées sur le terrain pour en découdre.

La RD Congo impose son jeu

Michel Dussuyer, l’entraîneur français de la Côte d’Ivoire, a décidé d’effectuer trois changements avec les entrées de Cheick Doukouré, Wilfried Bony et Max Alain Gradel, reléguant sur le banc Jean Michaël Seri, Salomon Kalou et Jonathan Kodjia. Des choix forts du côté ivoirien mais également du côté des Congolais. Florent Ibenge a aussi procédé à trois remplacements avec les entrées de Jordan Ikoko, Dieumerci Mbokani et Neeskens Kebano. Ce dernier est d'ailleurs la clé de ce début de rencontre.

A la 10e minute de jeu, Junior Kabananga, dos au but, remet en effet à Neeskens Kebano qui frappe du pied droit et trouve le chemin des filets de Sylvain Gbohouo. Les Léopards, qui ont déjà battu le Maroc 1-0 lors de leur premier match, prennent l’avantage et imposent leur rythme aux Eléphants.

La réaction des Ivoiriens va intervenir un peu plus tard, à la 26e minute. Wilfried Bony, l’attaquant des Eléphants, à la suite d’un corner, place un coup de tête qui trompe Ley Matampi. La Côte d’Ivoire pense revenir, mais pas pour très longtemps. Deux minutes plus tard, Junior Kabananga régale à nouveau. Il repend d’une tête surpuissante, un centre venu de la droite. La RD Congo reprend l’avantage jusqu’à la mi-temps.

La Côte d’Ivoire se réveille enfin

Les Ivoiriens entrent dans cette deuxième période avec d’autres intentions. Ils prennent le jeu à leur compte, car ils savent qu’une défaite les pousserait tout doucement vers la sortie de cette CAN 2017. Le champion en titre va tout tenter pour s’en sortir avec une réorganisation de l’équipe sous l’impulsion du capitaine Serey Dié.

C’est d’ailleurs du milieu de terrain ivoirien que va venir la solution. Serey Dié s'empare du ballon à 30 mètres du but congolais, s'avance et adresse une frappe sèche qui paraît prendre une mauvaise direction... mais Marcel Tisserand, le défenseur de la RDC, s'est jeté et dévie le ballon dans son propre but ! Pour la deuxième fois dans ce match, la Côte d’Ivoire égalise. Les deux équipes se quittent ainsi dos à dos, malgré quelques occasions dangereuses de part et d'autre du terrain.

Les Eléphants sont en mauvaise posture après ce deuxième match nul. Toutefois, ils continuent sur leur lancée de… 2015 ! En effet, lors du titre acquit en Guinée équatoriale, ils avaient fait deux nuls en phase de groupes avant de s’imposer lors de la troisième rencontre et de devenir champions d’Afrique par la suite.

Quant à la RD Congo, elle mène le groupe C avec 4 points et devra au moins aller chercher un match nul face au Togo, pour pouvoir assurer sa qualification pour les quarts de la CAN 2017.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.