CAN 2017 : net vainqueur du Togo, le Maroc se relance - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
Urgent

L'ONU a annoncé vendredi soir 28 avril que le Front Polisario, mouvement indépendantiste au Sahara occidental, s'était retiré d'une zone tampon de la région, ouvrant la voie à une relance de négociations pour tenter de régler ce conflit vieux de plusieurs décennies.

CAN 2017 : net vainqueur du Togo, le Maroc se relance

media Le Maroc s'est sorti du piège togolais lors de la 2e journée de la CAN 2017. Pierre-René Worms - RFI

Le Maroc s'est imposé sans conteste face au Togo lors de la deuxième journée de la CAN Total 2017 dans le groupe C (3-1). Avec cette victoire, les Lions de l'Atlas ont désormais leur destin en main avant d'affronter la Côte d'Ivoire pour le dernier match de poule. Le Togo d'Adebayor devra, lui, réussir un exploit face à la RDC pour survivre dans le tournoi.

[VIDEO] CAN 2017: revivez Côte d'Ivoire - RDC

♦ Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs.

Après une défaite d’entrée face à la RDC, le Maroc s’est bien relancé lors de la deuxième journée du groupe C de la CAN 2017, en disposant du Togo par 3 buts à 1.
Dans un stade d’Oyem quasiment vide, Mathieu Dossevi refroidit cependant l’élan des Lions de l’Atlas dès la 5e minute en concluant victorieusement le premier contre togolais d’un tir croisé à moins de dix mètres de la cage marocaine.

Après une très courte période d’apathie, le Maroc égalise sur une tête d’Aziz Bouhaddouz consécutive à un corner (15e). Le match des Lions de l’Atlas est lancé. Et à la 21e, Romain Saïss, de nouveau de la tête, cette fois sur un coup franc excentré tiré par Fayçal Fajr, donne l’avantage au Maroc.

Le Togo continue de se montrer dangereux, à l’image d’Emmanuel Adebayor malgré l’opposition de Mehdi Benatia, le capitaine marocain, diminué par une blessure et qui n’a pas sa pointe de vitesse habituelle (24e).

Kossi Agassa dépassé

La note aurait plus être plus salée à la mi-temps si Nabil Dirar avait cadré sa tête face à la cage togolaise vide à la suite d’une sortie hasardeuse de Kossi Agassa, le portier togolais (28e). Ou si la belle reprise du gauche à 20 mètres du but des Eperviers de M’Bark Boussoufa n’avait pas été déviée in extremis par un pied togolais 41e).
Et le Togo dans tout cela ? En manque de talents individuels, il va subissant le jeu au fur et à mesure que le match avance.

Au retour des vestiaires, le scenario ne change guère. Agassa doit s’employer après que son défenseur Serge Gakpé a manqué un dégagement (50e). Trois minutes plus tard, il ne peut qu’accompagner du regard une tentative d’Omar El Kadouri qui frôle son montant gauche.

Le Togo réagit par Adebayor, bien servi par Dossevi, mais dont la tête n’est pas assez piquée (55e). Cette tentative ouvre une courte et timide période de domination pour les Eperviers. Mais ce qui devait arriver : à force de déjouer, le Togo se fait surprendre par un contre de Youssef En-Nesyri dont le tir à ras de terre bat un Kossi Agassa très mal inspiré 71e).

Sélectionneurs : l’élève dépasse le maître

Pierre-René Worms - RFI

En fin de match Floyd Ayité manquait la balle du 3-2 en manquant le cadre sur une frappe à 15 mètres de la cage marocaine.

Ce rendez-vous était aussi celui de deux sélectionneurs qui se connaissent bien : Hervé Renard, à la tête de Lions de l’Atlas, face à son mentor sur le continent africain Claude Le Roy, qui dispute sa neuvième CAN sur un banc. Et on peut affirmer que l’élève a désormais dépassé le maître !

 

Avec cette victoire 3-1, le Maroc, qui affrontera la Côte d’Ivoire le 24 janvier, a maintenant son destin en main pour espérer la qualification en quarts-de-finale. Le même jour, le Togo jouera son avenir dans la CAN face à la RDC... et il ne partira pas favori.
 

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.