CAN 2017: Zezinho, le meneur de la Guinée-Bissau - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2017: Zezinho, le meneur de la Guinée-Bissau

media Zezinho, le capitaine de la Guinée-Bissau, lors du match d'ouverture, qui s'est soldé par un nul, 1-1, entre Gabonais et Bissau-Guinéens au Stade de l'Amitié à Libreville, le 14 janvier 2017. RFI/Pierre René-Worms

La Guinée-Bissau a fait sensation le samedi 14 janvier, en arrachant le match nul, 1-1, dans les dernières minutes face au Gabon. Le capitaine et meneur des « Djurtus », Zezinho, a été l’homme qui a porté cette équipe. Nous sommes partis à la découverte de ce joueur passé par la formation du Sporting Portugal, le club d’un certain Cristiano Ronaldo.

♦ Toute la CAN Total 2017, c’est sur afriquefoot.rfi.fr : le calendrier et les résultats, les matches en direct, les équipes, les joueurs, nos vidéos...

De notre envoyé spécial à Libreville,

José Luís Mendes Lopes, plus connu sous le nom de Zezinho, est un des joueurs clés de cette surprenante sélection de la Guinée-Bissau, qui s’est qualifiée pour la première fois pour la Coupe d’Afrique des nations, et qui a réussi à arracher un point lors du match d’ouverture face aux Gabonais au Stade de l’Amitié, 1-1.

Les « Djurtus » veulent une première victoire

A la fin de la rencontre, en interview au micro de RFI, Zezinho s’est montré plutôt à l’aise après ce match d’ouverture, qui était également la toute première rencontre de la Guinée-Bissau lors d’une CAN. « Je me suis senti très bien avec le brassard de capitaine. J’ai déjà un peu l’habitude de le porter, mais c’est sûr que je gagne plus d’expérience lors de matches face à de grands joueurs, admet le milieu de terrain bissau-guinéen, qui a reçu le trophée de meilleur joueur du match. C’est un honneur pour moi d’être élu homme du match. Je vais tout donner lors des prochaines rencontres, et pourquoi pas remporter à nouveau ce trophée. »

Le milieu de terrain qui évolue à Levadiakos, en Grèce, n’a pas été intimidé par l’ambiance de ce premier match. « C’était un plaisir de jouer devant des milliers de personnes », déclare Zezinho. Il ne comprend d’ailleurs pas l’étonnement des spectateurs après ce match nul: « Je pense que les personnes ne nous ont pas bien étudié. Cela ne doit pas être une surprise pour les spectateurs, car on a les qualités pour affronter n’importe quelle sélection. Au prochain match, on va tout donner pour décrocher un meilleur résultat, c’est-à-dire la victoire ».

La Guinée-Bissau a montré un esprit combatif durant les 90 minutes, une caractéristique du petit poucet de l’épreuve. « On croit toujours qu’on peut marquer et on ne baisse jamais les bras. C’est grâce à cette mentalité que nous avons réussi à marquer, assure Zezinho, qui voudrait un peu plus qu’un nul au prochain match. Ce résultat est important. C’est notre toute première rencontre, lors de notre première participation à cette épreuve. Le nul est donc plus important qu’une défaite (rires). Lors du prochain match, on va essayer de réaliser un autre rêve, gagner cette confrontation pour essayer de passer à la prochaine phase de la compétition. »

Zezinho, l’expérience du terrain

Zezinho, milieu de terrain âgé de 24 ans, est déjà un ancien au sein des « Djurtus », lui qui porte le maillot Bissau-Guinéen depuis 2010. 17 matches officiels plus tard, avec deux buts marqués lors des éliminatoires de la CAN, le milieu participe à la plus grande compétition africaine.

Né à Bissau, il arrive à l’aube de ses 16 ans au Sporting du Portugal, l’un des meilleurs clubs formateurs au monde, où a été formé l'international portugais, Cristiano Ronaldo. Toutefois, il n’arrive pas à s’imposer au sein du club portugais, où il y boucle son aventure après la saison 2015-2016, disputant 29 matches et marquant deux buts avec l’équipe B.

Après des prêts successifs et sentant qu'il n'allait pas avoir sa chance en équipe première du Sporting, il finit par partir définitivement durant l'été 2016. Il s’envole vers l’équipe grecque de Levadiakos. Titulaire indiscutable en Grèce, élément indispensable avec la Guinée-Bissau, Zezinho sera le dépositaire du jeu des « Djurtus » lors de cette CAN.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.