CAN 2017: un nul intense entre Camerounais et Burkinabè - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
Urgent

L'ONU a annoncé vendredi soir 28 avril que le Front Polisario, mouvement indépendantiste au Sahara occidental, s'était retiré d'une zone tampon de la région, ouvrant la voie à une relance de négociations pour tenter de régler ce conflit vieux de plusieurs décennies.

CAN 2017: un nul intense entre Camerounais et Burkinabè

media L'attaquant camerounais Jacques Zoua ne peut rien faire face à Issoufou Dayo, qui marque le but burkinabé, lors du match qui s'est disputé au Stade de l'Amitié à Libreville, le 14 janvier 2017 RFI/Pierre René-Worms

Le Cameroun et le Burkina Faso se sont quittés sur un match nul 1-1, ce 14 janvier, lors de la deuxième rencontre du groupe A de la CAN Total 2017 qui s’est disputée à Libreville. Les Camerounais et les Burkinabè n’auront pas réussi à se départager après une rencontre intense.

De notre envoyé spécial à Libreville,

La deuxième rencontre de cette CAN 2017 a vu s’opposer le Cameroun et le Burkina Faso, après un match d’ouverture entre Gabonais et Bissau-Guinéens qui n’avait guère été enthousiasmant avec très peu d’occasions de buts.

Les deux sélections sont entrées sur la pelouse du Stade de l’Amitié pour en découdre. Dès les premières minutes, les Camerounais et les Burkinabè se montrent ainsi offensifs. Les Etalons vont d’ailleurs ouvrir le score. Ou en tout cas, c’est ce qu’ils pensent. A la 6e minute, Jonathan Pitroipa loge en effet le ballon dans les filets camerounais, mais il était en position de hors-jeu.

Le Cameroun réagit alors en marquant un but valable. A la 35e minute, le capitaine de la sélection, Benjamin Moukandjo, tire un coup franc magistral. Le Burkina Faso pensait prendre l’avantage grâce à Pitroipa. Or, il se retrouve mené quelques minutes plus tard.

Ce match est équilibré, intense, physique, mais les deux équipes en restent là pour cette première période. On sent tout de même que tant l’une que l’autre peut marquer à tout moment.

Les Etalons égalisent

Le Burkina Faso, dirigé par le Portugais Paulo Duarte, ne lâche rien et multiplie les attaques. Les frères Alain et Bernard Traoré, notamment, se montrent très actifs et portent leur équipe vers le haut. A la 51e minute, le gardien camerounais Fabrice Ondoa intervient sur une incursion de Bertrand Traoré. Puis de nouveau une minute plus tard, sur un coup franc d'Alain Traoré : le ballon retombe au second poteau mais Issoufou Dayo arrive trop tard pour le reprendre.

Ce n’est que partie remise car à la 75e minute de jeu, Issoufou Dayo jaillit sur un ballon repoussé par Fabrice Ondoa, qui s’est interposé comme il a pu sur un coup franc de Banou Diawara. Le Burkina Faso égalise sur un temps fort et montre une fraîcheur physique bien meilleure que le Cameroun.

Les remplacements successifs cassent le rythme de la rencontre qui se finit sur un nul  1-1, comme le match d’ouverture. Les Burkinabè pourront regretter le premier but annulé, pour hors-jeu de Jonathan Pitroipa. Ils ont toutefois su revenir et se procurer beaucoup d’occasions. Quant au Cameroun, les Lions indomptables ont réalisé un match solide. Mais ils n’ont pas réussi à conserver le maigre avantage qu’ils avaient acquis en première période.

La deuxième journée du groupe A se déroulera le mercredi 18 janvier. Les Panthères du Gabon affronteront les Etalons du Burkina Faso, tandis que le Cameroun se mesureront aux Djurtus de la Guinée-Bissau.

Réactions

Jonathan Zongo, attaquant du Burkina Faso : « Il ne fallait pas encaisser un deuxième but. Quand je suis rentré, on a marqué, je suis trop content. On a presque marqué un second but, mais on n’a pas réussi, car ils sont solides. On fait match nul, on prend un point et on continue à se battre, car le prochain match face au Gabon ne va pas être facile. Tout reste encore ouvert ».

Hugo Broos, entraîneur du Cameroun : « Si on a les occasions mais qu’on ne les mets pas au fond… Face à la Guinée-Bissau, on va essayer de concrétiser nos occasions et on gagnera ainsi notre rencontre. On a toujours dit qu’on allait essayer de gagner nos trois matches, face au Burkina Faso, on n’a pas réussi. On doit maintenant en remporter deux, il n’y a rien qui change ».
 


♦ Toute la CAN Total 2017, c’est sur afriquefoot.rfi.fr : le calendrier et les résultats, les matches en direct, les équipes, les joueurs, nos vidéos...

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.