CAN 2017: l’ambitieux Florent Ibenge convoque 24 Congolais et vise le sacre - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2017: l’ambitieux Florent Ibenge convoque 24 Congolais et vise le sacre

media Le buteur Cédric Bakambu est dans la liste des joueurs de la RDC pour la CAN 2017. REUTERS/Heino Kalis

A une semaine du début de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 au Gabon, le sélectionneur de la République démocratique du Congo a dévoilé une liste de 24 joueurs au lieu de 23. Malgré les forfaits de Yannick Bolasie et Padou Bompunga et un groupe C compliqué (Côte d’Ivoire, Maroc et Togo), Florent Ibenge est catégorique : les Léopards veulent régner sur l'Afrique en février.

C’est au Cameroun que les joueurs de la République démocratique du Congo ont posé leurs valises pour préparer la Coupe d’Afrique des Nations 2017 (14 janvier-5 février). Plutôt qu’un stage en Europe en plein hiver, Florent Ibenge a opté pour un pays avec « le même climat qu’au Gabon » où se tiendra la CAN. « C’est vraiment l’endroit idéal pour nous », a-t-il confié au micro de RFI il y a quelques jours. Et s’il a été compliqué d'obtenir des matchs amicaux pour s'étalonner, au moins, les Léopards ont pu se mesurer au Cameroun (défaite 2-0 le 5 janvier), « une très belle équipe » selon Ibenge, qui se prépare à affronter « des adversaires coriaces » pendant la CAN.

« Il n'y a que le terrain qui parle »

Le tirage au sort a placé la RDC dans le groupe C en compagnie des tenants du titre ivoiriens, du Maroc et du Togo. Pour se sortir de cette poule relevée, les Léopards devront faire sans deux de leurs piliers : Yannick Bolasie et Padou Bompunga. Le premier est touché aux ligaments croisés du genou droit et Ronald Koeman, son entraîneur à Everton, craint qu’il ne soit pas de retour avant au moins un an. Le second a été victime d’une fracture du tibia droit début décembre.

Du coup, Florent Ibenge a dû plancher sur sa liste des 23 déjà amputée de deux cadres. Le sélectionneur a procédé méthodiquement : il est parti d’une base large – il avait répertoriés 107 sélectionnables lors de sa prise de fonction en 2014 – qui s'est resserrée au fil des mois jusqu’à déboucher sur un groupe d’une trentaine de joueurs pendant les qualifications. Et la règle est simple : au sein de l'équipe de la RDC, « c’est la méritocratie » qui prévaut. « Pendant la trêve, des gens se sont laissés aller, malheureusement pour eux. Ils ne sont pas prêts pour jouer la CAN. La concurrence se fait, il n’y a que le terrain qui parle », tranche Ibenge.

Sans Bolasie ni Bompunga mais avec Bakambu et Mbokani

Alors qu’une liste de 23 Léopards était attendue, le sélectionneur a surpris. Certes, il a bien réduit son groupe par rapport aux joueurs convoqués pour le stage au Cameroun. Le jeune talent Meschak Elia est écarté, au même titre que Wilson Kamavuaka, Christian Luyindama, Vital N’Simba et Ricky Tulengi. Mais Florent Ibenge a surtout étonné en dévoilant une liste de 24 noms, soit un de trop. Junior Kabananga, donné écarté dans un premier temps, y figure. La liste définitive est encore attendue.

Dans les 23, on devrait, sauf surprise, retrouver les deux fers de lance offensifs que sont Cédric Bakambu et l’expérimenté Dieumerci Mbokani, le doyen (31 ans) sorti de sa courte retraite internationale en juillet dernier. Le capitaine Youssouf Mulumbu fait partie de l’important contingent de joueurs qui évoluent en Angleterre (7). Cette liste quasi définitive comporte aussi beaucoup de Congolais passés par la Ligue 1 française. Tous les Léopards doivent partager l’objectif assumé d’Ibenge qui ne veut pas revenir à Kinshasa avant le 5 février, jour de la finale à Libreville : « Celui qui dira le contraire est un menteur. Moi, je ne vais pas mentir. J’ai l’ambition. Maintenant, les adversaires ne l’entendent pas de cette oreille-là (rires). »

La liste des 24 Léopards (au 7 janvier 2017) :

Gardiens : Joël Kiassumbua (FC Wohlen/Suisse), Ley Matampi (Tout Puissant Mazembe/RDC), Nicaise Kubimbana (Antwerp/Belgique).

Défenseurs : Issama Mpeko (Tout Puissant Mazembe/RDC), Merveille Bope (Tout Puissant Mazembe/RDC), Joyce Lomalisa Mutambala (Vita Club/RDC), Jordan Ikoko (Guingamp/France), Marcel Tisserand (Ingolstadt/Allemagne), Gabriel Zakuani (Northampton/Angleterre), Fabrice N’Sakala (Alanyaspor/Turquie).

Milieux : Rémi Mulumba (Gazélec Ajaccio/France), Paulo José-Mpoku (Panathinaikos/Grèce), Hervé Kage (Courtrai/Belgique), Chancel Mbemba (Newcastle/Angleterre), Youssouf Mulumbu (Norwich/Angleterre), Jacques Maghoma (Birmingham/Angleterre), Neeskens Kebano (Fulham/Angleterre).

Attaquants : Firmin Mubele (Al Alhi/Qatar), Junior Kabananga (Astana/Kazakhstan), Jérémy Bokila (Al Kharaitiyat/Qatar), Cédric Bakambu (Villarreal/Espagne), Jonathan Bolingi (Tout Puissant Mazembe/RDC), Jordan Botaka (Charlton/Angleterre), Dieumerci Mbokani (Hull City/Angleterre).

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.