Togo: la société civile réclame de la transparence sur les comptes de la CAN - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Togo: la société civile réclame de la transparence sur les comptes de la CAN

media Les Eperviers lors de la CAN 2013 en Afrique du Sud. AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN

Depuis l'annonce de la création des comités ad hoc pour organiser les préparatifs de la Coupe d'Afrique des nations au Gabon en 2017, des voix se font entendre au Togo pour réclamer la publication des fonds mobilisés pour la CAN 2013 en Afrique du Sud. Jeudi 29 décembre, le gouvernement a présenté le rapport de l'audit des comptes par un cabinet.

On retiendra de ce rapport d'audit trois gros montants que présente l'auditrice, Nathalie Bitho. « Nous avons comme je l’avais dit 2,257 milliards de francs CFA de recette, 2,886 milliards de francs CFA de charges. Ça fait une perte de 629 millions de francs CFA (près de 959 000 euros). Voilà le déficit CAN 2013. »

Selon cette auditrice, le cabinet n'a pas eu accès à toutes les pièces justificatives de mobilisation et de dépense des fonds : des reçus d'encaissement sont inexistants, des sociétés payées n'ont pas effectué le travail pour lequel elles ont encaissé l'argent, d'autres l'ont partiellement fait.

Ce qui fait dire à Emmanuel Sogadji, président de la Ligue des consommateurs du Togo qu'il faut une enquête judiciaire contre ceux qui auraient détourné ces fonds à d'autres fins. « C’est un acquis que le rapport soit présenté. Mais nous ne sommes pas satisfaits. […] Il faut qu’une enquête judiciaire soit ouverte contre ces personnes. »

« Le gouvernement n'entretient pas l'impunité », affirme le ministre des Sports, Guy Madjé Lorenzo, assurant que des mesures sont en train d'être prises pour le recouvrement. « Il appartiendra dans ce cas de figure que le gouvernement demande aux juges de dire le droit », explique-t-il.

Une contre-expertise sera demandée, la société civile assure qu'elle veillera à la publication de son résultat. Dans tous les cas, à quelques semaines de la neuvième participation du Togo à la prestigieuse Coupe d'Afrique des nations de football au Gabon, des comités sont encore en place et devront à nouveau mobiliser des fonds.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.