Ramadan Sobhi, le pari de l’Egypte - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Ramadan Sobhi, le pari de l’Egypte

media Ramadan Sobhi (g) en duel avec Mesut Ozil d'Arsenal, le 16 décembre 2016. Reuters/Clodagh Kilcoyne

Le sélectionneur de l’Egypte, Hector Cuper, a dévoilé une liste de 11 joueurs qui évoluent à l’étranger et qui participeront au stage de préparation à la CAN 2017 à partir du 1er janvier. Ramadan Sobhi, nouveau venu à Stoke City, que l’on compare à son compatriote Mohamed Aboutrika, pourrait être la révélation des Pharaons.

L’Al Ahly du Caire l’a mis sur orbite très jeune, à 16 ans, pour sa première saison professionnelle où il a ouvert son compteur. La sélection égyptienne en fait désormais un joueur qui pourrait compter lors de la prochaine Coupe d’Afrique des nations au Gabon où les Egyptiens feront une nouvelle apparition après une longue absence.

Les Pharaons ne s’étaient pas qualifiés depuis 2010 et la CAN en Angola où ils avaient conservé leur trophée continental. Face au Nigeria pour une place à la CAN 2017, Ramadan Sobhi a inscrit le but de la qualification. Lors du match aller, l’ailier gauche avait déjà délivré une passe décisive à Mohamed Salah.

Deuxième plus jeune joueur de la sélection égyptienne

Ramadan Sobhi a depuis le début de saison découvert un nouveau championnat avec l’Angleterre après trois saisons passées au Caire. A Stoke City, celui qui compte 10 sélections nationales n’a pas encore fait trembler les filets en 6 matches de Premier League, dont un comme titulaire. Mais son nom est loin d’être inconnu pour ceux qui s’intéressent aux grands espoirs du ballon rond. « Son adaptation se passe bien, mais malheureusement en Angleterre, ce n’est pas cela qui compte le plus. Il faut faire partie du sérail, sinon c’est encore plus difficile. Il s’est intégré sans problème, car il parle l’arabe avec trois ou quatre joueurs de l’effectif », raconte à RFI Dionatan Teixeira, défenseur brésilien de Stoke City, arrivé en 2014 en Angleterre.

Vainqueur de la Supercoupe d'Égypte en 2014 et vainqueur de la Coupe de la confédération la même année, Ramadan Sobhi « a beaucoup de qualités » selon Dionatan Teixeira qui imagine volontiers qu'il « va donner beaucoup de joie aux supporteurs de Stoke » dans le futur. Il ajoute : « C’est un excellent professionnel, il fait de son mieux aux entraînements. »

Ramadan Sobhi, nommé pour le titre de Meilleur espoir de l’année par la Confédération africaine de football qui sera décerné le 5 janvier prochain, est le deuxième plus jeune joueur de la sélection égyptienne après la légende Mido. Son entraîneur, Hector Cuper, qui a dévoilé une liste de 11 expatriés qui participeront au stage de préparation à la CAN 2017 à partir du 1er janvier, devrait lui faire confiance et le retenir dans les 23.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.