Burkina Faso - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Burkina Faso

media

- Meilleure performance en CAN : 1 finale (2013)
- Nombre de participations : 10
- Parcours en éliminatoires : 1er du groupe D devant l’Ouganda, le Botswana et les Comores
- Sélectionneur : Paulo Duarte (Portugal)

Depuis la CAN 2013 en Afrique du Sud et sa formidable deuxième place, le Burkina Faso a du mal à tenir son rang… On peut même dire qu'il est rentré dans le rang. Si les Etalons disputeront au Gabon leur cinquième phase finale d'affilée dans la compétition continentale, le sésame n'a pas été acquis dans la facilité. C'est en effet à l’issue de neuf minutes de temps additionnel lors de l’ultime rencontre face au Botswana qu'ils ont décroché leur billet.

Autant dire que dans un groupe qui compte le Gabon, pays organisateur et opposant direct il y a deux ans (victoire des Panthères 2-0), le Cameroun et la Guinée-Bissau, les « Hommes intègres » ne font pas spontanément partie des favoris pour décrocher l'une des deux places qualificatives pour les quarts de finale.

Ses vedettes, à l'image de Jonathan Pitroipa – qui a quitté le très haut niveau européen pour les pétrodollars du Golfe –, Aristide Bancé – dont les belles années allemandes ne sont plus qu'un lointain souvenir – ou Charles Kaboré – installé en Russie où le football s'arrête l'hiver – sont en effet sur le déclin.

La chance du Burkina Faso tient plus dans la difficulté que pourront ressentir ses adversaires. Entre un Gabon qui, à domicile, peut être trop tendu par l'enjeu et un Cameroun parfois trop sûr de lui-même, les Burkinabè verront forcément s'ouvrir quelques portes… et devront, eux, jouer à leur meilleur niveau pour espérer se faufiler.

LES 23 BURKINABE

Gardiens de but: Hervé Koffi (ASEC Mimosas/Côte d’Ivoire), Moussa Germain Sanou (Beauvais/France), Aboubacar Sawadogo (RC Kadiogo/Burkina Faso) Défenseurs: Yacouba Coulibaly (RC Bobo/Burkina Faso), Issoufou Dayo (Renaissance Berkane/Maroc), Bakary Koné (Malaga/Espagne), Souleymane Koanda (ASEC Mimosas/Côte d’Ivoire), Patrick Malo (Smouha SC/Egypte), Issouf Paro (Santos FC/Afrique du Sud), Steeve Yago (Toulouse/France) Milieux de terrain: Cyrille Bayala (Sheriff Tiraspol/Moldavie), Adama Guira (Lens/France), Charles Kaboré (FK Krasnodar/Russie), Préjuce Nakoulma (Kayserispor/Turquie), Bakary Saré (Moreirense/Portugal), Blati Touré (Omonia Nicosie/Chypre), Abdoul Razack Traoré (Karabukspor/Turquie), Alain Traoré (Kayserispor/Turquie), Bertrand Traoré (Ajax Amsterdam/Pays-Bas), Jonathan Zongo (Almeria/Espagne) Attaquants: Aristide Bancé (ASEC Mimosas/Côte d’Ivoire), Banou Diawara (Smouha SC/Egypte), Jonathan Pitroipa (Al Nasr/Emirats arabes unis)

Chronologie et chiffres clés
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.