Algérie - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Algérie

media

- Meilleure performance en CAN : 1 victoire (1990)
- Nombre de participations : 16
- Parcours en éliminatoires : 1er du groupe J devant l’Ethiopie, les Seychelles et le Lesotho
- Sélectionneur : Georges Leekens (Belgique)
 

Après avoir épaté le monde entier lors du Mondial brésilien de 2014 avec un huitième de finale face à l’Allemagne, l'Algérie est rentrée dans le rang à l'occasion de la CAN 2015, qu'elle a quittée au stade des quarts de finale, éliminée par la Côte d'Ivoire (1-3). Depuis, sa campagne de qualification pour la CAN 2017 s'est on ne peut mieux passée, surtout du côté offensif, avec un bilan de 25 buts inscrits en six matchs. Mais l'opposition, constituée de l’Ethiopie, des Seychelles et du Lesotho, n'était pas des plus redoutables.

Plus inquiétant pour les Fennecs est la valse des entraîneurs qui a suivi le départ du sélectionneur Christian Gourcuff en avril 2016. A la suite du Breton, Nabil Neghiz, pour un seul match, puis Milovan Rajevac, pour deux rencontres, se sont assis sur le banc algérien. Enfin, le Belge Georges Leekens a pris en charge l'équipe le 27 octobre dernier… et sa première sortie n'a pas une grande réussite. Défaits notamment au Nigeria (1-3) en éliminatoires du Mondial 2018, les Fennecs ont montré d’inquiétants signes de fébrilité défensive, tandis que leur attaque s'est montrée particulièrement maladroite.

C'est néanmoins sur sa force offensive que l'Algérie s'appuiera au Gabon, où le duo « anglais » constitué, Islam Slimani et Riyad Mahrez, meilleur joueur africain 2016, sera son principal atout en l'absence de Sofiane Feghouli. Les Verts se souviendront aussi qu'en 2015, ils avaient déjà écarté le Sénégal, qui sera de nouveau sur leur chemin cette année. Si une bonne ambiance règne dans le groupe, ce qui n'est jamais garanti avec l'Algérie, celle-ci peut aller loin et, pourquoi pas, rêver d'un deuxième sacre continental !

LES 23 ALGERIENS

Gardiens de but: Malik Asselah (JS Kabylie/Algérie), Rais Mbolhi (Antalyaspor/Turquie), Chamseddine Rahmani (Mouloudia Bejaia/Algérie) Défenseurs: Mohamed Benyahia (USM Alger/Algérie), Mohamed Meftah (USM Alger/Algérie), Hichem Belkaroui (Espérance Tunis/Tunisie), Mokhtar Belkhiter (Club Africain/Tunisie), Ramy Bensebaini (Rennes/France), Liassine Cadamuro (Servette de Genève/Suisse), Faouzi Ghoulam (Naples/Italie), Aïssa Mandi (Betis Séville/Espagne), Djamel Mesbah (Crotone/Italie) Milieux de terrain: Mehdi Abeid (Dijon/France), Nabil Bentaleb (Schalke 04/Allemagne), Yacine Brahimi (FC Porto/Portugal), Rachid Ghezzal (Lyon/France), Adlene Guedioura (Watford/Angleterre), Riyad Mahrez (Leicester City/Angleterre), Saphir Taider (Bologne/Italie) Attaquants: Baghdad Bounedjah (Al Sadd/Qatar), Sofiane Hanni (Anderlecht/Belgique), Islam Slimani (Leicester City/Angleterre), El Arabi Hilal Soudani (Dinamo Zagreb/Croatie)

Chronologie et chiffres clés
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.