Yaya Touré, le phénix de Manchester City - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Yaya Touré, le phénix de Manchester City

media Yaya Touré a inscrit un doublé pour ce retour en Premier League. Reuters / Hannah McKay

L’Ivoirien Yaya Touré a disputé son deuxième match en Premier League ce samedi 26 novembre. Pour sa deuxième apparition dans le championnat anglais cette saison, il n’a pas marqué mais a toutefois été décisif lors de la victoire de Manchester City face à Burnley, 2-1. Le milieu de terrain offensif est devenu, en seulement deux rencontres, indiscutable dans le onze des Citizens.

Il aura fallu attendre presque trois mois pour voir Yaya Touré revêtir le maillot de Manchester City, entre le match de qualification pour la Ligue des champions face au Steaua Bucarest le 24 août, et celui face à Crystal Palace le 19 novembre dernier. Auteur de deux buts la semaine dernière, l’Ivoirien a été à nouveau titulaire face à Burnley. Même s’il n’a pas marqué il a remporté un deuxième match de suite avec son club, d’ailleurs il a gagné tous les matchs disputés cette saison avec les Citizens.

Yaya Touré, un phénix qui renaît de ses cendres

L’ancien international ivoirien, âgé de 33 ans, était bien mal embarqué cette saison, pourtant il avait plutôt bien commencé, étant titulaire face aux Roumains du Steaua Bucarest en Ligue des champions. Une victoire et puis s’en va, car quelques jours plus tard, Yaya Touré ne figurait pas dans la liste des joueurs inscrits pour la phase de groupes de la compétition européenne.

Une absence qui n’a pas laissé de marbre l’agent ukrainien de l’Ivoirien, Dimitri Seluk. Il avait alors déclaré que l’entraîneur espagnol, Pep Guardiola, avait « humilié » son joueur, affirmant néanmoins que Yaya Touré ne partirait pas en août, ni même en janvier. Une longue traversée du désert débute pour le milieu de terrain, car Pep Guardiola voulait des excuses de Dimitri Seluk pour le réintégrer.

Ce n’est pas son agent, mais surtout Yaya Touré qui va s’excuser, via un communiqué, et tout faire pour revenir dans les petits papiers de son entraîneur. « Je tiens à m’excuser, en mon nom et en celui de mon agent, auprès du staff et de toutes les personnes du club pour tous ces malentendus. Ces déclarations ne représentent pas ce que je ressens pour le club et les personnes qui y travaillent. Je n’ai rien d’autre que du respect pour Manchester City et je souhaite le meilleur au club ».

Un retour pas si anodin

Manchester City, et son entraîneur Pep Guardiola, n’ont pas eu un mois d’octobre des plus fastes. Six matches sans victoires, tant en Ligue des champions qu’en championnat, puis deux victoires au début du mois de novembre, et à nouveau un match nul face à Middlesbrough, 1-1, ont incité le technicien à revoir sa copie et ses positions.

C’est le premier tournant dans la saison des Citizens. Avec des résultats en dents de scie, et une première place perdue en Premier League, c’est l’heure du changement. Face à Crystal Palace, Yaya Touré, ne va pas rentrer en cours de jeu, il va être titulaire et jouer les 90 minutes. Un pari réussi car l’Ivoirien est toujours aussi talentueux, deux buts et la victoire, 2-1.

Des débuts parfaits pour le milieu de terrain, encensé par son entraîneur. « Depuis un mois et demi, Yaya est incroyable à l’entraînement. Son comportement est irréprochable. Ses coéquipiers l’adorent. Il va nous aider dans la rotation, nous en avons besoin. Je suis si heureux pour Yaya, c’est vraiment quelqu’un de bien. Je suis là pour prendre des décisions. Peut-être que je fais des erreurs, mais je dois prendre des décisions et je respecte ceux qui ne sont pas d'accord avec moi », affirmait le technicien espagnol.

Pep Guardiola, l'entraîneur de Manchester City, félicite Yaya Touré après son doublé face à Crystal Palace le 19 novembre 2016. Action Images via Reuters / John Sibley

La Ligue des champions après la Premier League ?

Yaya Touré s’était également exprimé après ce premier match. « Je suis heureux au club, avec la ville et je veux continuer ainsi pour le propriétaire, pour ce que fait le club et pour ce que font les supporters pour moi. Je ne veux pas partir avant de leur rendre quelque chose en retour ».

Un retour tonitruant qu’il a enchaîné avec un deuxième match de qualité face à Burnley même s’il n’a pas marqué. Par deux fois, il aura été dangereux. A la 35e minute, Yaya Touré entrait dans la surface de Burnley, frappait pied droit, mais le ballon passait à côté des cages de Paul Robinson. A la 51e minute, Sergio Agüero passait à Yaya Touré, qui la donnait à Nolito, qui lui remettait, puis l’Ivoirien frappait pied gauche, un ballon qui filait au-dessus des cages de Burnley.

Il aura d’ailleurs été mêlé au deuxième but des Citizens. A la 60e minute, après un cafouillage dans la surface, où Yaya était fauché mais l’arbitre ne sifflait pas de penalty, Manchester City prenait les commandes de la rencontre, à nouveau par Sergio Agüero, finissant par gagner 2-1.

L’Ivoirien est indiscutable dans le schéma de l’équipe et l’entente avec Nolito et Agüero est parfaite. Après l’avoir vu jouer en Premier League, on peut certainement l’attendre en Ligue des champions, c’est ce qu’a sous-entendu Pep Guardiola en conférence de presse. «Si on arrive à se qualifier, je me réunirais avec mon staff et nous déciderons quels sont les joueurs qui pourront nous aider le plus en Ligue des champions ». Yaya Touré est bien de retour avec Manchester City.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.