Mondial 2018: les enjeux de la 2e journée des éliminatoires en Afrique - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Mondial 2018: les enjeux de la 2e journée des éliminatoires en Afrique

media L'Algérien Riyad Mahrez tente de prendre de vitesse le Camerounais Karl Toko-Ekambi, lors de la rencontre entre les deux sélections le 9 octobre 2016 à Blida, en Algérie. RYAD KRAMDI / AFP

Les 20 sélections africaines se retrouvent entre le 11 novembre et le 13 novembre pour disputer la deuxième journée des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018, qui se déroulera en Russie. Ces deuxièmes matches s’annoncent déjà décisifs pour certaines sélections qui ne veulent pas se faire distancer.

La deuxième journée de la phase de groupes, qui donnera accès au Mondial 2018, commence ce vendredi 11 novembre avec la rencontre entre la Libye et la Tunisie, qui se déroulera à Alger, en Algérie. Les autres sélections s’affrontent durant le week-end et les résultats sont déjà décisifs dans la ‘courte’ course à la qualification.

L’Algérie et le Gabon changent d’entraîneur

Dans le groupe B, l’Algérie devra aller chercher un résultat à Uyo face au Nigeria. Lors de la première journée, les Algériens avaient fait match nul, 1-1, face aux Camerounais, ce qui avait eu pour conséquence la démission du Serbe Milovan Rajevac. Après de multiples noms parus dans la presse, c’est finalement le Belge Georges Leekens qui a pris les rênes de la sélection algérienne. Il est attendu au tournant.

Toutefois la tâche ne sera pas aisée face au Nigeria qui a bien débuté ces éliminatoires en gagnant à l’extérieur face à la Zambie sur le score de 2-1. Dans l’autre rencontre du groupe, le Cameroun reçoit les Zambiens et pourrait profiter du duel sur le sol nigérian pour passer en tête du classement. On rappelle que les Algériens, les Camerounais et les Nigérians étaient mondialistes en 2014, et que deux de ces sélections passeront donc à la trappe.

Le Gabon a aussi changé d’entraîneur, ou tout du moins, c’est le directeur technique national (DTN), José Garrido qui a repris les rênes pendant la… suspension de l’entraîneur portugais Jorge Costa. Face au Mali, les Gabonais devront se relancer après un match nul, 0-0, contre le Maroc. Attention aux Aigles qui eux aussi doivent se rattraper dans ce groupe C après leur défaite 3-1 face à la Côte d’Ivoire lors de la première journée.

Maroc-Côte d’Ivoire et Egypte-Ghana, les retrouvailles

L’autre rencontre du groupe C va opposer le Maroc et la Côte d’Ivoire à Marrakech. Des retrouvailles pour l’entraîneur des Lions de l'Atlas, Hervé Renard. Le français était le sélectionneur des Eléphants lors de la dernière Coupe d'Afrique des nations en 2015, et il avait remporté le titre. Rappelons que lors de la première journée, les Ivoiriens ont gagné face au Mali et se sont installés en tête du groupe, tandis que les Marocains occupent la troisième place après leur match nul face au Gabon.

Il y aura aussi des retrouvailles dans le groupe E entre l’Egypte et le Ghana à Borg El Arab. Lors de la dernière campagne pour la Coupe du monde 2014, les deux sélections s’étaient affrontées en match aller-retour pour définir qui se qualifiait pour la compétition au Brésil. Les Egyptiens avaient perdu 6-1 au Ghana, avant de gagner 2-1 à domicile, insuffisant pour aller sur le sol brésilien.

Les Ghanéens avaient remporté ce duel, aujourd’hui la donne a un peu changé. Lors de la première journée, les Pharaons ont battu le Congo sur le score de 2-1, tandis que le Ghana a fait match nul, 0-0, à domicile face à l’Ouganda. Les Black Stars ont donc déjà deux points de retard sur l’Egypte. Encore dans le groupe E, l’Ouganda va recevoir le Congo.

La Tunisie et la RD Congo, en position favorable

Pour finir les autres rencontres. Dans le groupe A, la Tunisie va ouvrir le bal ce vendredi face à Libye et voudra confirmer son bon début d’éliminatoires où les Tunisiens avaient battu la Guinée sur le score de 2-0. Tandis que la RD Congo, qui avait battu largement les Libyens sur le score de 4-0, va également essayer de continuer de surfer sur la vague des victoires face aux Guinéens.

Dans le groupe D, les débats sont plus houleux. Le Sénégal, qui a trois points après sa victoire 2-0 face au Cap-Vert, va se frotter aux Sud-Africains sur le sol des Bafana Bafana. L’Afrique du Sud partage actuellement la deuxième place avec le Burkina Faso, avec un point au compteur, après le match nul, 1-1, entre les deux équipes lors de la 1ère journée. Le Cap-Vert, bon dernier, essayera de se relancer à Praia face aux Etalons.

Rappelons que seuls les vainqueurs de chaque groupe participeront à la phase finale de la Coupe du monde 2018, qui se déroulera en Russie.


Le programme :

Vendredi 11 novembre 2016

Libye – Tunisie à Alger (Algérie)

Samedi 12 novembre 2016

Afrique du Sud – Sénégal à Polokwane
Ouganda – Congo à Kampala
Cameroun – Zambie à Limbé
Nigeria – Algérie à Uyo
Cap-Vert – Burkina Faso à Praia
Mali – Gabon à Bamako
Maroc – Côte d’Ivoire à Marrakech

Dimanche 13 novembre 2016

Egypte – Ghana à Borg El Arab
Guinée – RD Congo à Conakry

Les 5 groupes :

GROUPE A : Tunisie, Libye, RD Congo, Guinée
GROUPE B : Zambie, Cameroun, Algérie, Nigeria
GROUPE C : Gabon, Mali, Côte d’Ivoire, Maroc
GROUPE D : Sénégal, Afrique du Sud, Burkina Faso, Cap-Vert
GROUPE E : Ghana, Egypte, Congo-Brazzaville, Ouganda

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.