Mondial 2018: à domicile, la Tunisie s'impose face à la Guinée - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Mondial 2018: à domicile, la Tunisie s'impose face à la Guinée

media Aymen Abdennour sous le maillot de la Tunisie, le 31 janvier, face à la Guinée équatoriale. (Archives) AFP PHOTO / KHALED DESOUKI

Les Tunisiens se sont imposés face à la Guinée (2-0). Les hommes d’Henryk Kasperczak ont inscrit les deux buts en seconde période après avoir dominé les 45 premières minutes. Ils se retrouvent à égalité de points avec la RDC en tête du groupe A.

Qui allait sortir le grand jeu pour ne pas laisser la République démocratique du Congo prendre de l’avance dans le groupe A ? Le Syli national de Guinée ou la Tunisie qui jouait à domicile dans la ville de Monastir ? Les Congolais avaient étrillé la veille la Libye 4-0 et il ne fallait surtout pas se retrouver dans la peau d’un suiveur, même s’il reste encore cinq rencontres pour inverser la tendance. Autant faire comme les hommes de Florent Ibenge : partir du bon pied.

Une domination et un Aymen Abdenour toujour important

Les Aigles de Carthage, rentrés dans le match assez rapidement, se font peur après une frappe de Lass Bangoura qui a obligé Aymen Mathlouthi à boxer le ballon (13e). Mais ce sont eux qui ont les meilleures occasions de la première période avec une tête d’Hamdi Harbaoui (21e). Près de dix minutes plus tard, c’est encore le joueur du Sporting d'Anderlecht qui place une nouvelle fois sa tête après un corner et qui met en danger le camp guinéen. Deux frappes de Wahbi Khazri ne permettront pas à la Tunisie de rentrer aux vestiaires avec l’avantage malgré une domination criante (29e et 34e).

Toujours aussi dominateur, les Aigles de Carthage trouvent finalement cette ouverture si attendue en seconde période avec une tête d’Aymen Abdenour suite à un corner (58e). Le défenseur central du FC Valence libère le clan tunisien qui doit encore tenir un peu plus de vingt minutes malgré quelques tentatives infructueuses du Syli national. La Tunisie fait le break dans les dix dernières minutes grâce à une frappe croisée d’Anis Ben Hatira qui venait tout juste de remplacer Abdelkader Oueslati (79e). « Je pense que dans l’ensemble notre équipe a fourni un match complet. C’est vrai que l’on a gaspillé des occasions. Notre adversaire était rapide et il fallait faire très attention », a commenté Henryk Kasperczak au micro de RFI.

Avec cette victoire, la Tunisie reste au contact de la RDC et se rendra en Libye le 7 novembre prochain pour la deuxième journée.

Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.