François Kamano: «Lappé Bangoura maîtrise la situation» - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

François Kamano: «Lappé Bangoura maîtrise la situation»

media François Kamano, attaquant guinéen de Bordeaux. Thibaud MORITZ / AFP

L’attaquant guinéen François Kamano est une des options offensives du sélectionneur de la Guinée, Lappé Bangoura, pour le match face à la Tunisie, à Monastir, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 qui va se dérouler en Russie.

François Kamano a été formé au club guinéen Satellite FC avant de faire le grand saut vers le football français pour représenter Bastia en 2014, alors âgé de 18 ans. Deux ans en Corse qui lui ont permis de s’améliorer et de se faire remarquer par les Girondins de Bordeaux, où il joue depuis cet été 2016. La carrière de ce jeune attaquant continue de progresser et il commence également à s’imposer avec le « Syli » avec lequel il a déjà marqué un but en à peine 10 sélections.

RFI : La Guinée va affronter la Tunisie, comment peut-on analyser cette rencontre ?

François Kamano : La Tunisie est une grande nation. On va là-bas avec la motivation pour prendre des points et, pourquoi pas, gagner.

On peut dire que votre groupe est abordable ?

Evidemment que c’est jouable, mais il faut qu’on joue match après match et à la fin on fera les comptes. Toutefois le mot abordable ne veut rien dire parce que lors des éliminatoires pour la Coupe d’Afrique, on était dans une poule vraiment « abordable », que tout le monde pensait facile et au final on a gagné peu de matches, par exemple le dernier face au Zimbabwe (ndr: deux victoires pour la Guinée qui ne s’est pas qualifiée pour la CAN), donc je n’utiliserais pas le mot « abordable ». Je dirais qu’on part avec toute la motivation pour gagner le match.

La non-qualification pour la CAN est une déception ?

Je dirais évidemment que c’est une déception, mais après ça reste le football et tout peut arriver. On ne reste pas là-dessus et il faut passer à autre chose.

Il ne faudra donc pas commettre d’erreurs…

Je ne veux attaquer personne car la victoire est collective et la défaite également, mais déjà il faudra que tous les joueurs répondent présents aux convocations du sélectionneur et après ça sera le travail à l’entraînement. On va essayer de mettre des choses en place et de les appliquer sur le terrain.

C’est important d’avoir un entraîneur local ?

Je pense qu’il connaît mieux le groupe que d’autres sélectionneurs. Je dirais que Lappé Bangoura est important car il maîtrise aujourd’hui la situation. C’est souvent compliqué quand on n’a pas un sélectionneur qui est sur place, car la situation se complique avec la Fédération et avec les supporters qui ne comprennent pas.

Lappé Bangoura est différent de Luis Fernandez ?

Il est différent car ce n’est pas le même style de jeu. Ils ne sont pas pareils. Ils n’ont pas le même schéma. Lappé Bangoura est plus proche des joueurs.

Quel est votre rôle dans cette sélection ?

Moi je suis jeune. Il y a des anciens qui sont là pour montrer le chemin. Moi je suis là pour travailler et pour tout donner. Je fais mon boulot et je ferme ma bouche.

Le match entre la Tunisie et la Guinée à Monastir (17h00 TU) sera une occasion pour le « Syli » de se rattraper après la non-qualification pour la CAN, compétition à laquelle les Tunisiens vont participer.
 

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.