JO 2016: le Nigeria domine le Honduras et ramène le bronze de Rio - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

JO 2016: le Nigeria domine le Honduras et ramène le bronze de Rio

media Umar Sadiq et Mikel John Obi sont les grands artisans de la victoire du Nigeria 3-2 face au Honduras. REUTERS/Mariana Bazo

En s’imposant 3-2 face au Honduras lors du match pour la troisième place du tournoi olympique de football, les Super Eagles ont décroché ce samedi 20 août leur troisième médaille olympique, la première de ces Jeux de Rio pour le Nigeria.

Après sa défaite face à l’Allemagne 2-0 en demi-finale du tournoi olympique, le Nigeria devait se remobiliser ce samedi 20 août pour aller chercher face au Honduras la troisième médaille olympique du football nigérian.

Les Super Eagles ont répondu présents en dominant une équipe du Honduras qui n’avait visiblement pas encore digéré sa lourde défaite 6-0 en demi-finale face au Brésil. En s’imposant 3-2, la Dream Team VI a décroché le bronze et a rejoint dans l’histoire du foot nigérian les Taribo West et Jay-Jay Okocha champions olympiques à Atlanta en 1996 et les Taye Taiwo et Peter Odewingie eux aussi médaillés de bronze en 2008 à Pékin.

Première médaille des Jeux de Rio pour le Nigeria

Les hommes de Samson Siasia ont débuté le match de la meilleure façon. Umar Sadiq a ouvert le score à la 34e minute avant qu’Umar Aminu ne double la mise à la 49e. Intenable sur le front de l’attaque, Sadiq a ensuite inscrit un doublé à la 56e minute portant son nombre de réalisations à quatre sur ce tournoi olympique.

Mais l’homme du match aura sans aucun doute été le capitaine de cette sélection nigériane. Avec trois passes décisives, Mikel John Obi a une fois de plus montré qu’il était la pièce maîtresse de cette équipe et l’un des grands artisans du parcours de sa sélection sur ces JO.

Nettement dominateurs lors de la première heure du match mais fébriles en défense, les Super Eagles se sont fait une belle frayeur en encaissant deux buts, par Antony Lozano à la 71e et Marcelo Pereira à la 86e minute. Les Honduriens ont poussé jusqu’à la dernière seconde du match, sans toutefois parvenir à priver le football nigérian de sa troisième médaille olympique, la première du Nigeria sur ces Jeux de Rio.
 

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.