Côte d’Ivoire: Eboué suspendu un an par la FIFA et viré de Sunderland - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Côte d’Ivoire: Eboué suspendu un an par la FIFA et viré de Sunderland

L’international ivoirien Emmanuel Eboué a été suspendu un an jeudi 31 mars par la FIFA pour ne pas avoir réglé une dette à son agent. Cette suspension pourra être levée si le joueur paye sa dette envers son agent, a précisé la Fifa. En septembre 2014, la commission de discipline de la Fifa avait infligé à l’ancien joueur d’Arsenal une amende de 27 400 euros, lui accordant 4 mois pour régler sa dette, à défaut de quoi l'agent serait en droit de réclamer l'application d'une suspension d'un an envers le joueur. Eboué avait alors saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) qui avait confirmé la décision de la Fifa. Pour ne rien arranger, le club anglais de Sunderland a décidé le même jour de le licencier suite à cette histoire, mais précisant que l’arrière droit avait deux semaines pour faire appel de sa décision.

Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.