Election Fifa: le Prince Ali saisit le Tribunal arbitral du sport - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
Urgent

Une écrasante majorité du Parlement tunisien a retiré samedi soir sa confiance au gouvernement de Habib Essid, sous pression depuis que le président Béji Caïd Essebsi a souhaité un cabinet d'union nationale il y a deux mois. Comme prévu, les député ont majoritairement désavoué le gouvernement, 118 votant contre, 3 pour et 27 s'abstenant.

Election Fifa: le Prince Ali saisit le Tribunal arbitral du sport

Le Prince Ali, l'un des cinq candidats à la succession du Suisse Joseph Blatter à la tête de l'institution qui dirige le football mondial, a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) samedi 20 février afin d'obtenir la mise en place d'un isoloir transparent lors de l'élection du président de la Fifa (vendredi 26 février) et de s'assurer ainsi de la « transparence » du scrutin, a affirmé un de ses avocats parisiens. « Seul un isoloir transparent permettrait de prouver que chaque votant vote bien en son âme et conscience et qu'il n'y pas eu de vote forcé, en empêchant les votants de photographier leur bulletin pour prouver qu'ils auraient bien suivi une éventuelle consigne de vote », a précisé Me Renaud Semerdjian. Contacté par l'AFP, le TAS a indiqué que samedi « à 14h00 », il n'avait « rien reçu de la part du Prince Ali ou de son mandataire ». Selon Me Semerdjian, un isoloir transparent a d'ores et déjà été commandé par le Prince Ali, « à ses frais, et est à la disposition de la Fifa pour le vote de vendredi ».

Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.