Chan 2016: émotion et enjeu pour le quart de finale Rwanda-RDC - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Chan 2016: émotion et enjeu pour le quart de finale Rwanda-RDC

media Le Congolais Joël Kimwaki. AFP PHOTO / CARL DE SOUZA

Le premier quart de finale du Championnat d’Afrique des nations voit s'affronter le Rwanda, pays hôte de la compétition, et la RD Congo, samedi 30 janvier (14 heures) à Kigali.

De notre envoyé spécial à Kigali,

Le 10 janvier dernier, à Gisenyi, sur les rives du Lac Kivu, qui sépare les deux pays, le Rwanda s’imposait 1 but à 0 face à son voisin congolais, en match amical de préparation au CHAN.

« C'est un match entre voisins, c'est un derby »

Les deux équipes sont de nouveau face à face aujourd’hui, mais c’est une place en demi-finale de la compétition qui est en jeu. Alors, si l’émotion sera au rendez-vous, il ne faudra pas oublier l’enjeu, estime le sélectionneur de la RDC Florent Ibengé.

« C'est un match entre voisins, c'est un derby, explique-t-il. Il y a beaucoup de passion là-dessus. Les joueurs en sont conscients, ils connaissent l'histoire et on a envie d'arriver sur le terrain avec le jeu qui va dépasser l'enjeu. Parce que des fois, on a tellement d'émotion qu'on ne se libère pas. Là, il faut dépasser cela et juste penser à jouer le meilleur match possible pour aller en demi-finale. »

Le message du président rwandais aux Amavubis

Mais les Amavubis ont le même objectif. Le président rwandais, Paul Kagame, les a d’ailleurs reçus en personne pour le leur dire. « Le grand message délivré par le président aux joueurs, c'est : donnez-vous à 100%, raconte le sélectionneur du Rwanda, Jonathan McKinstry. C'est ce qu'on attend de vous. Et si vous perdez après avoir tout donné, personne ne pourra vous le reprocher. C'est si vous n'êtes pas à 100% que les gens auront quelque chose à dire. »

Des supporters attendus en nombre au Stade Amahoro de Kigali, mais les nombreux Congolais présents au Rwanda pourraient aussi donner de la voix.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.