Chan 2016 : la Guinée et le Niger ne se départagent pas - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Chan 2016 : la Guinée et le Niger ne se départagent pas

media Le Guinéen Aboubacar Sylla (à gauche) et le Nigérien Boureima Abdoulaye. Courtesy of cafonline

Nouveau match nul 2-2 pour la Guinée en Championnat d’Afrique des nations. Un résultat qui fait encore moins les affaires du Niger dans la poule C. Les Guinéens se qualifieront pour les quarts du Chan 2016 s’ils battent les Nigérians. Les Nigériens, eux, n’ont plus leur destin en main avant d’affronter la Tunisie, le 26 janvier.

De notre envoyé spécial à Kigali,

Le groupe C du Championnat d’Afrique des nations 2016 est bel et bien le plus indécis de cette édition au Rwanda. Aucune des quatre équipes n’est qualifiée et/ou éliminée après deux journées, contrairement aux groupes A et B. Et le match nul 2-2 entre le Niger et la Guinée n'a pas aidé à clarifier la situation.

Pendant la première demi-heure de ce match, les occasions de but se font très rares. Les Nigériens, supérieurs athlétiquement, contrôlent alors le jeu. Les Guinéens ne parviennent pas à développer le leur, alors qu’ils l’avaient si bien fait face à la Tunisie (2-2).

L’étincelle Adebayor

C’est un exploit du jeune Victorien Adebayor qui débloque la situation. Le grand espoir du football nigérien efface sur la droite le capitaine du Sily, Ibrahima Sory Bangoura, avec un double contact, avant de centrer en retrait. La reprise du milieu Youssouf Oumarou est déviée par un joueur adverse. Mais le ballon échoit quand même à l’attaquant Mossi Moussa Issa qui ouvre le score à bout portant : 1-0, 36e.

Les protégés de François Zahoui n’ont toutefois pas le temps de savourer. Quelques secondes après l’engagement, l’équipe guinéenne se rue à l’attaque. Et le milieu Aboubacar Sylla égalise avec un tir croisé, sur un service d’Aboubacar Mouctar Sylla : 1-1, 38e.

Une Guinée à réaction

La deuxième période n’a pas brisé l'élan offensif des deux sélections. A la 48e minute, l’attaquant Adamou Moussa Issa, laissé seul au second poteau sur un long corner, double la mise d’une reprise de volée : 2-1.

Les Nigériens croient s’acheminer vers une victoire rédemptrice. Mais le Sily égalise une nouvelle fois. Aboubacar Kilé, entré en jeu plus tôt, replace la Guinée à hauteur du Niger : 2-2, 80e.

La sélection guinéenne a encore rattrapé deux fois son retard, comme contre la Tunisie. Avec 2 petits points au compteur, elle se qualifiera en quart de finale si elle bat le Nigeria et fait mieux que la Tunisie face au Niger, le 26 janvier. Pour les Nigériens, il faudra absolument gagner et compter sur un succès du Nigeria contre le Sily.

CLASSEMENT DU GROUPE C

1. Nigeria 4 points (+3)
2. Guinée 2 points (0)
3. Tunisie 2 points (0)
4. Niger 1 point (-3)

LES REACTIONS

Kanfory Bangoura, sélectionneur guinéen :

« Il y a un problème d’expérience. On réagit seulement lorsqu’on encaisse un but. Il faudrait qu’on retravaille la rigueur. On a été fébriles sur les coups de pieds arrêtés, surtout sur le deuxième but. […] Nous avons quand même nos arguments à faire valoir face au Nigeria. »

François Zahoui, sélectionneur du Niger :

« On a répété les mêmes erreurs qu’au premier match. Ça veut dire que l’équipe doit grandir, murir. Mais on a quand même des regrets parce que les garçons ont fourni de gros efforts. On a joué avec beaucoup de courage. Au final, un sentiment de frustration prédomine ce soir. »

CHAN 2016 : LE DOSSIER

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.