Chan 2016: le Niger pour se sauver, la Guinée pour confirmer - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Chan 2016: le Niger pour se sauver, la Guinée pour confirmer

media Le Nigérien Halidou Garba. Courtesy of cafonline

Les équipes du Niger et de la Guinée s’affrontent au premier tour du Championnat d’Afrique des nations, ce vendredi 22 janvier à Kigali (groupe C). Les Nigériens notamment doivent réagir après leur défaite 4-1 face au Nigeria. Les Guinéens, eux, veulent confirmer leur bon premier match face à la Tunisie (2-2).

De notre envoyé spécial à Kigali,

Les Nigériens seraient-ils déjà au 36e dessous durant ce Championnat d’Afrique des nations 2016 ? Ils se sont en tout cas entraînés dans le noir complet, à la veille d’un match crucial face aux Guinéens le 22 janvier à Kigali. Le technicien chargé d’allumer les lumières du Stade régional Nyamirambo était parti en ville, apparemment… Les trois autres sélections – Guinée, Nigeria, Tunisie – se sont entraînées en journée et n’ont pas eu ce problème.

Si la délégation nigérienne a préféré prendre la chose avec le sourire, Jean Susini, l’adjoint du sélectionneur François Zahoui, était plus mesuré que jamais en conférence de presse. Son équipe s’est en effet inclinée 4-1 face à celle du Nigeria et sera éjectée du Chan 2016 si elle ne réagit pas face à la Guinée. « Mais nos joueurs ont bien digéré cette défaite, assure-t-il. Aucun souci à se faire là-dessus. Ce genre de revers arrive dans le football. Ce qu’ils veulent surtout, maintenant, c’est se rassurer. On y est parvenu ces derniers jours. Tout le monde vit bien ensemble. Ils sont prêts pour ce deuxième match. »

Le coach du Niger connaît bien la Guinée

Les Nigériens s’apprêtent à affronter des Guinéens confiants, avant la deuxième journée du groupe C, ce vendredi. Le Sily a en effet tenu tête à la Tunisie (2-2), un peu à la surprise générale. En outre, les Guinéens ont ajouté la manière au résultat, avec un jeu agréable. Pas de quoi s’enflammer néanmoins, selon le gardien de but Abdul Aziz Keita. « Même si le Niger a perdu 4-1, on ne les sous-estime pas, lance-t-il. On a une bonne équipe, un bon groupe, c'est le plus important. On affiche un état d’esprit qui devrait nous permettre de gagner le match ».

Du côté guinéen, on se méfie quand même un petit peu de François Zahoui. Avant de prendre en main la sélection nigérienne, en mai dernier, l’Ivoirien a dirigé le club guinéen AS Kaloum pendant quelques mois. Or, la moitié des joueurs du Sily viennent de l’ASK. Mais là n’est pas l’essentiel, selon le sélectionneur Kanfory Lappé Bangoura. « J’ai beaucoup de respect pour l’entraîneur Zahoui pour sa connaissance du football africain et guinéen notamment, mais tout se jouera plutôt au niveau stratégique et mental », conclut-il.

CHAN 2016: LE DOSSIER DE RFI

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.