Chan 2016 : le Rwanda en quarts, le Gabon en péril - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
Urgent

La décision de la justice française de libérer l'un des deux auteurs du meurtre d'un prêtre en l'assignant à résidence sous bracelet électronique est un «échec, il faut le reconnaître», estime le chef du gouvernement dans une interview au «Monde». «Cela doit conduire les magistrats à avoir une approche différente, dossier par dossier, compte tenu des pratiques de dissimulation très poussées des jihadistes». Manuel Valls ne veut pas cependant tomber «dans la facilité de rendre ces juges responsables de cet acte de terrorisme». Par ailleurs, il envisage d'interdire le financement des mosquées par l'étranger.

Chan 2016 : le Rwanda en quarts, le Gabon en péril

media L'équipe du Rwanda, en novembre 2015. AFP PHOTO / SALAH LAHBIBI

Le Rwanda est la première équipe qualifiée pour les quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations. Les Rwandais, hôtes du Chan 2016, sont assurés de finir 1ers ou 2es du groupe A. Ils ont battu 2-1, ce 20 janvier à Kigali, des Gabonais en péril après deux matches.

De notre envoyé spécial à Kigali,

Objectif minimum rempli pour l’équipe hôte du Championnat d’Afrique des nations. Le Rwanda a en effet décroché sa place en quarts de finale du Chan 2016, ce 20 janvier au Stade Amahoro. Quoiqu’il arrive, les Rwandais sont assurés de finir au moins 2es du groupe A, quelque soit le score de Maroc-Côte d’Ivoire ce mercredi.

Cette qualification, les Amavubi – les guêpes, surnom de l’équipe nationale – l’ont décroché grâce à deux buts d’Ernest Sugira ; un en fin de première période et l’autre en début de seconde.

Une défense gabonaise hésitante

A la 42e minute, Jacques Tuyisenge s’enfonce plein axe dans la surface adverse. L’attaquant est déséquilibré. Y a-t-il penalty ? La demi-seconde d’hésitation de la défense gabonaise, qui évalue la situation, lui est fatale. Sugira surgit sur la droite et ouvre le score du plat du pied : 1-0.

Juste après la pause, le numéro 16 enfonce le clou, se jouant d’une arrière-garde gabonaise décidément hésitante. D’un crochet extérieur, Sugira se met en position de frappe. Son tir enroulé laisse peu de chance au portier Stéphane Bitseki qui freine seulement le ballon : 2-0.

Un espoir vite ruiné

Stéphane Boungueundza, le sélectionneur des Panthères, a alors déjà effectué ses trois changements. Ses ajustements tactiques permettent au Gabon de revenir dans la partie. L’attaquant Aaron Salem Boupendza profite en effet d’un cafouillage dans la surface rwandaise pour loger le ballon au fond des filets avec un coup de tête : 2-1, 53e.

Mais la joie des Gabonais est de courte durée. A la 58e minute, pour la deuxième fois du match, Kabi Tchen Djesnot fait faute pour empêcher une contre-attaque adverse. Et pour la deuxième fois, il est averti. Le milieu de terrain est donc exclu.

Un Côte d’Ivoire-Gabon décisif

Contraints de jouer à dix contre onze, les Panthères jettent toutes leurs forces dans la bataille. Un coup franc de Stévy Guevane Nzambe s'écrase sur la transversale (82e). Mais ils ne parviennent pas à égaliser.

Avec 1 point pris en deux matches, ils devront absolument battre la Côte d’Ivoire le 24 janvier à Huye et espérer que le Rwanda de Johnny McKinstry, en dépit de sa qualification, jouera le jeu face au Maroc, dans le même temps à Kigali. Sinon, ils rentreront à Libreville dès le premier tour de ce Chan 2016.

CHAN 2016: CLASSEMENT DU GROUPE A

1. Rwanda 6 points (+2) - qualifié
2. Côte d'Ivoire 3 points (0)
3. Maroc 1 point (-1)
-  Gabon 1 point (-1)


CHAN 2016 : LES REACTIONS APRES RWANDA – GABON

Georges Ambourouet, défenseur du Gabon :

« Notre milieu de terrain nous a peu lâché cette fois. Ce qui fait qu’on a un peu subi défensivement. Et voilà la conséquence. […] Rien n’est perdu. On va travailler dur en vue du match contre la Côte d’Ivoire. On n’a pas de pression. »

Jean-Claude Iranzi, milieu de terrain rwandais :

« Je suis très content de cette qualification. […] On avait déjà affronté plusieurs fois cette équipe du Gabon, dont une fois en match amical ici. On avait perdu 1-0. Cette fois, nous avons gagné […] La force de notre équipe, c’est l’union, la manière qu’on a d’être ensembles. »

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.