Face à la Côte d’Ivoire, le Rwanda débute bien son Chan 2016 - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Face à la Côte d’Ivoire, le Rwanda débute bien son Chan 2016

media cafonline

L’équipe du Rwanda s’est imposée 1-0 à domicile face à celle de Côte d’Ivoire en ouverture du Championnat d’Afrique des nations, ce 16 janvier à Kigali. Une défaite qui place les Ivoiriens dans une position inconfortable avant d’affronter le Maroc, le 20 janvier, dans le groupe A de ce Chan 2016.

De notre envoyé spécial à Kigali,

C’était le début de Chan 2016 qu’attendaient les milliers de supporters de l’équipe du Rwanda, ce 16 janvier à Kigali. Une victoire en ouverture du tournoi face à une équipe de Côte d’Ivoire pas assez efficace dans le dernier geste.

Emery Bayisenge marque puis rate

Le Rwanda est logiquement récompensé de sa domination en début de rencontre. A la 16e minute, le défenseur Emery Bayisenge enroule sa frappe sur un coup franc indirect. Le portier des Eléphants, Ali Badra Sangaré, est battu. Le Stade Amahoro, plein à craquer, explose de joie : 1-0.

Les Ivoiriens réagissent aussitôt et mettent la pression sur la cage du gardien rwandais, Eric Ndayishimiye. Mais leurs offensives ne sont pas assez précises. Michel Dussuyer, leur sélectionneur, trépigne sur le bord du terrain.

En deuxième période, l’équipe de Côte d’Ivoire monopolise le ballon. Mais elle n’est pas plus avancée. A la 60e minute, elle frôle même la correctionnelle lorsque l’arbitre Hamada El Moussa Nampiandraza siffle un penalty. Ce dernier estime qu’il y a eu une faute sur l’attaquant Jacques Tuyisenge. Badra Sangaré gagne toutefois son duel en repoussant le tir de Bayisenge (61e).

Les Ivoiriens entre maladresse et malchance

Le sélectionneur Johnny McKinstry fait rentrer un milieu de terrain et un défenseur pour renforcer le bloc rwandais. Une stratégie payante puisque les Amavubi conservent leur court avantage, pour le plus grand plaisir de leurs supporters. Ils ont pourtant failli payer cher leur penalty manqué. Car un autre aurait pu être accordé à l'Ivoirien Hermann Atcho (75e). Et un tir des Eléphants a heurté le poteau gauche d'Eric Ndayishimiye (89e).

Les « guêpes » rwandaises tenteront de confirmer ce bon départ le 20 janvier contre le Gabon, toujours à Kigali. Les Ivoiriens, eux, tenteront de lancer leur Chan 2016 contre le Maroc.

Classement du groupe A :
1. Rwanda 3 points (+1)
2. Gabon 1 point (0)
-   Maroc 1 point (0)
4. Côte d'Ivoire (-1)

 


RWANDA - COTE D'IVOIRE: LES REACTIONS

Johnny McKinstry, sélectionneur du Rwanda :

« Nous avons toujours cru que cette équipe avait le potentiel pour gagner n’importe quel match. Bien sûr, nous n’allons pas gagner tous les matches. Cette équipe est encore jeune et en formation. Mais sur un match, nous sommes capables de battre n’importe qui. Nous l’avons montré ces derniers mois en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations et nous l’avons encore prouvé aujourd’hui. […] Pendant les dix dernières minutes de ce match, le public a poussé nos joueurs. Ils étaient très fatigués et le stade entier a alors monté le volume du niveau 4 au niveau 10. Les supporters peuvent s’autoféliciter parce qu’ils ont joué un rôle aujourd’hui. Ils nous ont aidés à aller au bout. »

Abdul Rwatubyaye, défenseur du Rwanda :

« Nous sommes contents. Nous avons cette victoire. Un premier match, c’est toujours très dur. Contre la Côte d’Ivoire, c’est encore plus dur. Ils sont forts, ils sont un rang au-dessus de nous. Mais on a eu confiance en nous et on a essayé de jouer notre football. […] Je ne peux pas dire que ce sera plus facile de se qualifier en quart de finale, maintenant. Ça va être difficile et on va prendre les deux prochains matches comme une finale. »

Michel Dussuyer, sélectionneur de la Côte d’Ivoire :

« On a des regrets évidemment. Je pense qu’on ne méritait pas de perdre cet après-midi. On a essayé de jouer sur nos qualités, de pratiquer du jeu. On a réussi à se procurer des occasions de but. Malheureusement, on n’a pas été assez réalistes. […] Sur le contenu, je pense qu’il n’y a rien à redire. Je ne peux que féliciter mes joueurs pour la qualité de leur premier match. On prend des leçons de réalisme ce soir, mais on espère que la chance sera de notre côté au prochain match. »

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.