Le Gabon et le Maroc veulent franchir un cap au Chan 2016 - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
Urgent

Le président autrichien, Alexander Van der Bellen, issu du parti écologiste, avait remporté le scrutin du 22 mai dernier avec 50,3% des suffrages. Seulement 31 026 votes le séparaient de son concurrent, le candidat du FPÖ (extrême droite) Norbert Hofer. La Cour pointe des irrégularités dans le dépouillement de certains suffrages. Cette décision sans précédent, qui valide le recours déposé par le FPÖ de M. Hofer, ouvre la voie à un nouveau scrutin, sans doute à l'automne.

Le Gabon et le Maroc veulent franchir un cap au Chan 2016

media Les Marocains lors des éliminatoires du Chan 2016. AFP PHOTO / FETHI BELAID

Les équipes du Maroc et du Gabon s’affrontent pour leur premier match durant le Chan 2016, ce 16 janvier à Kigali. Un Championnat d’Afrique des nations au cours duquel les Marocains et les Gabonais espèrent franchir un cap.

De notre envoyé spécial à Kigali,

Les équipes du Gabon et du Maroc seront-elles les attractions du quatrième Championnat d’Afrique des nations ? Gabonais et Marocains, qui s’affrontent dans le groupe A du Chan 2016, l’espèrent.

Les Panthères et les Lions de l’Atlas avaient quitté la précédente édition en quarts de finale, avec pas mal de déceptions en prime.

« Les demi-finales sont l’objectif à atteindre » pour le Gabon

Les protégés de Stéphane Bounguendza avaient été sortis aux tirs au but par les Libyens, futurs vainqueurs du Chan 2014, après une rencontre poussive. « L’objectif, il y a deux ans, c’étaient les quarts de finale, indique le coach des joueurs locaux. Je pense avoir muri, avoir choisi les meilleurs joueurs du moment et j’espère qu’on atteindra au minimum les demi-finales. C’est vraiment l’objectif à atteindre ».

Le capitaine et gardien de but, Stéphane Bitséki, y croit aussi. « Je pense que le foot local a beaucoup progressé, assure-t-il en conférence de presse. On arrive à produire des joueurs qui partent jouer à l’extérieur. Sur le plan continental, on n’arrive pas vraiment à s’exprimer comme on le doit. Mais je crois qu’on peut faire mieux. »

« Le Maroc est là pour remporter le Chan »

Une réflexion que pourrait partager le Maroc, qui n'a plus tutoyé les cimes africaines depuis la CAN 2004 (finale). Ses clubs et son championnat se portent pourtant bien. Mais son équipe nationale ne brille guère. Il y a deux ans, elle avait été sortie 4-3 par le Nigeria, au terme d’une partie superbe, alors que les Lions menaient 3-0 à la pause. « Ça a été une bonne expérience, jure aujourd'hui le gardien de but Abderrahman El Houasli. On est prêt pour ce Chan mais on se méfie aussi. On est concentré pour ne pas retomber dans ce genre de piège. On espère vraiment éviter ce genre de matches. Pour ça, on a un coach très expérimenté ».

Mohamed Fakhir explique la voie à suivre : « Le but, c’est évidemment d’aller le plus loin possible. Mais on est davantage focalisé sur le début du tournoi. Il faut d’abord sortir de ce groupe A (avec la Côte d’Ivoire, le Gabon et le Rwanda, Ndlr). Le plus important, c’est donc le premier match face au Gabon. » L’attaquant Abdeladim Khadrouf ajoute : « Quand on voit que la Libye a remporté la dernière édition, on se dit qu’on est là pour remporter le Chan, nous aussi... »

Chronologie et chiffres clés
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.