Joueur africain 2015: Yaya Touré juge sa 2e place «lamentable»! - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Joueur africain 2015: Yaya Touré juge sa 2e place «lamentable»!

media L'Ivoirien Yaya Touré. Reuters / Andrew Yates

«Triste», «indécent», «lamentable»: Yaya Touré n’avait pas de qualificatifs assez durs pour commenter sa deuxième place à l’élection du Joueur africain de l’année. Même s'il a félicité le lauréat Pierre-Emerick Aubameyang, l’Ivoirien, vainqueur de la CAN 2015, a exprimé toute sa frustration: «Nous, les Africains, nous ne montrons pas que l’Afrique est importante à nos yeux.»

La victoire de Pierre-Emerick Aubameyang aux Trophées de la CAF, ce 8 janvier 2016 à Abuja, a provoqué la rancœur de Yaya Touré. Deuxième pour l’élection du Joueur africain de l’année 2015, le milieu de terrain s’est lâché au micro de notre correspondant Félix Sohounde Peperipe.

« Je suis beaucoup beaucoup déçu (sic), lance celui qui avait gagné les quatre dernières éditions. C’est triste de voir l’Afrique réagir de la sorte, qu’elle ne donne pas d’importance aux choses africaines ! »

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations 2015, l’Ivoirien s’attendait à être premier devant Pierre-Emerick Aubameyang. Au contraire, il a fini deuxième du vote, à 7 points du Gabonais, alors que celui-ci a été éliminé au premier tour de la CAN 2015 : « Je crois que c’est ce qui fait la honte de l’Afrique. Car se comporter de la sorte, c’est indécent ! Mais qu’est-ce qu’on peut faire ? Nous, les Africains, nous ne montrons pas que l’Afrique est importante à nos yeux. Nous privilégions plus l’extérieur que notre propre continent. C’est ce qui est lamentable ! »

« Même la Fifa […] ne ferait pas ça ! »

Yaya Touré reproche clairement que Pierre-Emerick Aubameyang ait été élu par les sélectionneurs ou directeurs tecniques nationaux des fédérations affiliées à la CAF, alors que le joueur de Dortmund n’a glané aucun trophée en 2015. « Je donne un exemple : Lionel Messi a remporté tous les trophées mais c’est Cristiano Ronaldo qui a le trophée (le Ballon d’Or, le 11 janvier 2016, Ndlr). Qu’est-ce qui vous diriez ? Ce serait injuste ! »

Furax, le joueur de Manchester City s’en prend à la Confédération africaine de football : « La Fifa, même avec toutes les histoires de corruption ne ferait pas ça ! […] Je crois qu’aujourd’hui, avec ce qui s’est passé, la CAF va y passer aussi. »

« L’Afrique sera la première à te lâcher »

Interrogé sur son avenir, Yaya Touré lâche : « Yaya va s’occuper de Yaya et laisser l’Afrique se débrouiller. Comme on me le dit souvent, il ne faut pas trop s’occuper de l’Afrique parce que l’Afrique sera la première à te lâcher ! »

Il conclue, toujours sous le coup de l’émotion : « Quand je vais rentrer en Europe, beaucoup de questions vont être posées. Je crois que je vais être obligé de répondre. Comme je suis quelqu’un d’honnête, je dirai toujours la vérité. »

Yaya Touré avait tout de même pris le soin de féliciter Pierre-Emerick Aubameyang, auquel il a réaffirmé tout son respect : « Tu as été brillant cette année ! »

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.