Attribution du Mondial 2010: Tokyo Sexwale témoin devant la justice américaine - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Attribution du Mondial 2010: Tokyo Sexwale témoin devant la justice américaine

Tokyo Sexwale, le candidat sud-africain à la présidence de la Fifa, a admis mardi avoir été entendu comme témoin par un grand jury aux Etats-Unis la semaine dernière, dans le cadre de l'enquête sur d'éventuels pots-de-vin versés pour l'obtention de la Coupe du monde 2010 de football. Les autorités américaines accusent l'ancien président de la Concacaf (Confédération d'Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes) Jack Warner d'avoir perçu 10 millions de dollars pour soutenir la candidature de l'Afrique du Sud à l'organisation du Mondial 2010. Sexwale, un ancien compagnon de prison de Nelson Mandela sous l'apartheid, devenu millionnaire, était membre du comité de candidature de l'Afrique du Sud pour 2010 et du comité d'organisation du Mondial.

Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.