Coupe du monde 2018: la Côte d'Ivoire s'en contentera au Liberia - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Coupe du monde 2018: la Côte d'Ivoire s'en contentera au Liberia

media Serge Aurier (g) et Gervinho (d) sous le maillot de la Côte d'Ivoire, le 4 février 2015, à Bata AFP PHOTO / KHALED DESOUKI

Cyriac Gohi Bi a marqué son premier but sous les couleurs de la Côte d'Ivoire pour offrir aux Eléphants une victoire importante sur le Liberia (0-1), vendredi, lors du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

La Côte d'Ivoire new look n'a pas failli. Dans un 4-3-3 cher à Michel Dussuyer, on attendait Seydou Doumbia, le buteur chargé de faire oublier les forfaits Wilfried Bony, Salomon Kalou ou Thomas Touré. On aura eu Cyriac Gohi Bi. Le buteur du KV Ostende a ouvert son compteur-but avec les Eléphants (44e), bien servi par Jean-Daniel Akpa-Akpro, pour offrir une victoire importante aux visiteurs, vendredi, face au Liberia (0-1), dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Le but de Gohi Bi aura permis à la Selefanto de faire sauter le verrou libérien au terme  d'une large domination ivoirienne. Le héros du jour confirme également sa bonne forme du moment puisqu'il est actuellement le meilleur buteur de la Jupiler League belge, avec 10 réalisations en 14 matches.

Gervinho capitaine, Gohi Bi première

Sans Yaya Touré mais avec Gervinho capitaine, la Côte d'Ivoire aurait pu s'imposer plus largement mais Tommy Songo, le gardien de Lone Stars, et la maladresse des attaquants ivoiriens en ont décidé autrement. Mais Dussuyer avait prévenu: « L'état d'esprit est bon. Il faut qu’on soit bien conscient de ce qui nous attend à Monrovia. Ce match sera difficile dans un petit stade avec un public chaud derrière, un terrain synthétique et une équipe du Liberia qui aura tout à gagner », avait ainsi confié avant la rencontre le technicien français, passé par la Guinée et le Bénin.

Les Eléphants ont donc fait le travail mais il reste encore des choses à corriger avant le match retour, le 17 novembre, à Bouaké. La Côte d'Ivoire a cependant pris une option sur le troisième tour, qui réunira à partir d'octobre 2016 les vingt meilleures équipes du continent pour un duel à distance qui offrira cinq billets pour la Russie.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.