Football: la Tunisie et le Gabon bons amis, l’Algérie déçoit - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Football: la Tunisie et le Gabon bons amis, l’Algérie déçoit

media Le milieu tunisien Wahbi Khazri (à gauche) aux prises avec son coéquipier à Bordeaux, le Gabonais Andre Biyogo Poko, le 9 octobre 2015 à Radès. AFP PHOTO / SALAH LAHBIBI

Pendant que les 26 nations africaines les moins bien placées au classement Fifa s’affrontent dans le cadre du premier tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, certaines des sélections les plus en vue du continent se rencontraient vendredi au cours de quatre affiches amicales. Et si l’Algérie a déçu face à la Guinée, la Tunisie et le Gabon ont assuré le spectacle.

A l’issue d’une rencontre riche en buts et en intensité, la Tunisie et le Gabon se sont quittés sur un score d’équité (3-3), vendredi à Radès. Un match amical dominé en première période par les Tunisiens qui ont ouvert la marque dès la 3e minute sur une tête de Taha Khenissi. Et si l’inévitable buteur gabonais du Borussia Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang lui a rendu la pareille sur penalty (33e), le milieu Fabien Camus n’a pas tardé à redonner l’avantage aux Aigles de Carthage.

Au retour des vestiaires, le milieu bordelais Wahbi Khazri, déjà passeur décisif, aggravait ensuite la marque d’une supersonique reprise de volée dans la surface (50e). L’affaire semblait pliée, mais les hommes d’Henri Kasperczak ont fait preuve au cours de la seconde période de criantes lacunes physiques. « On a fait deux mi-temps différentes, la première très bonne et la deuxième très moyenne. Je pense que c’est dû à un problème physique. Certains joueurs n’étaient peut-être pas prêts à jouer 90 minutes », confirme le sélectionneur tunisien.

Belle première de Mario Lemina

Même analyse du gardien gabonais Didier Ovono : « En première mi-temps, on n’a pas pu développer notre football parce que les Tunisiens fermaient bien les espaces. Ils ont vraiment une bonne équipe, mais physiquement on a senti qu’ils allaient baisser. A la mi-temps, le coach nous a remonté les bretelles. On avait tous à cœur de montrer qu’on est une belle équipe de football. Je pense que la rencontre d’aujourd’hui était belle, on a une bonne équipe, on a montré du courage, du caractère. »

L’un des hommes du match est sans conteste le milieu gabonais Mario Lemina. Pour sa première sélection avec les Panthères, le joueur de la Juventus a inscrit le but du 3-2 (63e). C’est enfin grâce à une faute de main du portier tunisien Ben Mustapha, sollicité par une frappe de Kanga (86e), que le Gabon a accroché le match nul.

Des Algériens à la peine

L’équipe d’Algérie, elle, n’a pas fait bonne figure pour son retour au stade du 5 juillet à Alger. Les Fennecs se sont fait surprendre par la Guinée (1-2). L’attaquant du Sporting Portugal Islam Slimani s’était pourtant empressé de donner l’avantage aux locaux après moins de deux minutes de jeu. En panne d’inspiration et d’engagement, les troupes de Christian Gourcuff ont ensuite subi la réussite du Guinéen Alhassana Bangoura auteur d’un joli doublé (16e et 39e).

Une déception pour des supporters algériens venus en nombre et pour le milieu Mehdi Abeid qui honorait sa première sélection. « Quand on est une grande équipe, le public attend beaucoup de nous. Aujourd’hui, on n’a pas été au top et on est très déçu, commente le jeune joueur du Panathinaïkos. Pour un premier match s’est toujours difficile, on a à cœur de bien faire et peut-être qu’aujourd’hui j’ai voulu trop bien faire. » Réaction attendue mardi face au Sénégal.

C’est en revanche une très bonne opération pour le Syli National dans la perspective des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017. « Après cette rencontre, il y a une grande satisfaction au sein du groupe. On était venu pour faire un résultat et finalement on a gagné. C’est bien pour le moral en vue des qualifications pour la CAN à venir, se réjouit le défenseur guinéen Mohamed Diarra. On a un groupe avec beaucoup de qualités techniques, on sait jouer au ballon et on a réussi à imposer notre jeu ».

Dans les deux autres rencontres, les Maliens, malgré leur menace de grève, ont corrigé le Burkina Fao (4-1) à Troyes et la Côte d’Ivoire s’est imposée au Maroc (0-1) grâce à un but de Seydou Doumbia.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.