‎Cameroun: Sidiki Tombi à Roko élu président de la Fécafoot - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

‎Cameroun: Sidiki Tombi à Roko élu président de la Fécafoot

media

La Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a enfin un nouveau président, plus de deux ans après des élections annulées pour un conflit entre les autorités locales, des membres de la Fécafoot et la Fifa. Sidiki Tombi à Roko a été largement élu ce 28 septembre 2015.

Est-ce l’épilogue d’une longue et incroyable crise politique qui ébranle le football camerounais depuis 2013 ? Sidiki Tombi à Roko a en effet été élu président de la Fédération camerounaise (Fécafoot), ce 28 septembre 2015. Avec 59 voix sur 73, il a largement devancé Robert Atah, le seul des cinq autres postulants dont le dossier de candidature avait été validé par la commission électorale. Atah n’a réuni que 2 votes, tandis qu’on compte 8 bulletins nuls et 4 abstentions.

Sidiki Tombi à Roko, ex-secrétaire général de la Fécafoot, succède ainsi à Mohammed Iya, patron de la Fédération de 2000 à 2013, condamné à 15 ans de prison pour détournements de fonds le 3 septembre 2015.

Une crise qui a débuté en juin 2013

Mohammed Iya avait été réélu en juin 2013, suite à un bras de fer entre ses partisans et les autorités politiques camerounaises. La Fédération internationale (Fifa) s’était empressée de reconnaître la victoire d’un Iya alors incarcéré pour sa gestion financière  de la Société nationale de développement du coton (Sodécoton).

Sa réélection ayant ensuite été annulée, la Fifa avait suspendu la Fécafoot en juillet 2013 pour « ingérence politique ». Un Comité de normalisation avait toutefois été mis en place en juillet 2013 afin de remettre la Fédération camerounaise en ordre et procéder ainsi à des élections dans les plus brefs délais. Ces élections avaient été reportées au 29 novembre 2014, puis au 25 février 2015, avant d’être fixées à ce 28 septembre.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.