Le Libérien Musa Bility candidat à la présidence de la Fifa - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Le Libérien Musa Bility candidat à la présidence de la Fifa

media Deux candidats à la présidence de la Fifa sont désormais déclarés. REUTERS/Ruben Sprich/Files

Après l’ancien international brésilien Zico, c’est au tour de Musa Bility d’annoncer sa candidature à la présidence de la Fifa. Le patron de la fédération libérienne de football se veut le candidat de la transparence et entend sortir de la crise par le collectif.

Le président de la fédération libérienne de football Musa Bility s’est porté candidat à la présidence de la Fifa. Le Libérien est après l’ancien international brésilien Zico le deuxième prétendant annoncé au poste actuellement occupé par Sepp Blatter. Suite à la vague de scandales de corruption qui a frappé l’instance dirigeante du football mondial, le Suisse récemment réélu malgré la tempête, a annoncé sa démission prochaine. L’élection de son successeur devrait se tenir entre décembre 2015 et mars 2016.

« Le football est le premier divertissement mondial. Habituellement, quand on traverse une crise on a besoin de gens qui ont prouvé leur capacité à résoudre des problèmes, a exposé Musa Bility au micro de RFI. Le football a besoin de dirigeants de confiance. »

Le prochain patron de la Fifa aura fort à faire pour redorer le blason de l’institution souillée par d’innombrables soupçons de corruption. Les plus récents concernent l’attribution des Coupe du monde 2018 en Russie et 2022 au Qatar.

« Le problème de la Fifa et les scandales de corruption, tout cela va bien au-delà de l’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022. La réponse à ces affaires doit être collective. Je pense que nous devons enquêter et déterminer si tout a réellement été fait en fonction des règles », préconise-t-il sans pour autant remettre en cause l’attribution de ces deux compétitions.

« Je ne dis pas qu’il faudra réattribuer les Coupes du monde 2018 et 2022, il faut simplement se prémunir de ce genre de situation dans l’avenir. Pour cela, il va falloir que nous travaillions, que nous poursuivions les investigations et une fois cela accompli, ce sera au congrès de décider ce qu’il faut faire en ce qui concerne ces deux Coupes du monde. »

Agé de 48 ans, Musa Bility dirige le football libérien depuis 2010. Il compte pour cette élection sur l’appui des pays africains et revendique le soutien d’une douzaine de fédération du continent. « Si je pensais que l'Afrique ne me soutenait pas, je ne me présenterais pas », a-t-il déclaré à la BBC.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.