Corruption: la Fédération sud-africaine de football nie en bloc - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Corruption: la Fédération sud-africaine de football nie en bloc

media Le Soccer City Stadium qui a notamment accueilli la finale de la Coupe du monde 2010 à Johannesburg. REUTERS/Siphiwe Sibeko

La fédération sud-africaine de football est finalement sortie de son silence, plus d'une semaine après le début du scandale de la Fifa. Dans un long communiqué publié ce week-end, la fédération nie à son tour les accusations de corruption.

La fédération sud-africaine de football reprend à son compte tous les arguments du déni déjà énoncés par le ministre des Sports Fikile Mbalula. Dans son communiqué, la Fédération sud-africaine de football (Safa) confirme que les 10 millions de dollars versés à la Fifa en 2008 étaient bien destinés à un fonds de développement dans les Caraïbes. La fédération souligne encore qu'il ne s'agissait pas d'un virement de fonds publics puisque cet argent a été déduit de la contribution de la Fifa à l'organisation du Mondial 2010. Elle regrette enfin toute cette mauvaise publicité pour l'Afrique du Sud.

Malgré ces dénégations, une chose est sûre : de plus en plus de responsables politiques et sportifs semblent avoir été au courant de cette transaction. Selon un journal dominical sud-africain, un courriel de 2007 indique que le montant de 10 millions de dollars a été établi après des discussions entre le gouvernement sud-africain et la Fifa, mais aussi entre Sepp Blatter et l'ancien président Thabo Mbeki. Le gouvernement sud-africain continue pour l'heure de clamer qu'il s'agissait d'un virement « transparent » et « légitime ».

Par ailleurs, le Sunday Times britannique affirme que l'Afrique du Sud n'aurait même pas remporté le vote pour organiser la Coupe du Monde 2010. Cela lui aurait été accordé par la suite, au détriment du Maroc. Quant à la BBC, elle révèle que Jack Warner a détourné une partie des 10 millions de dollars versés par l'Afrique du Sud pour son usage personnel.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.