Mondial 2010: l’Egypte aurait refusé de verser un pot-de-vin - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Mondial 2010: l’Egypte aurait refusé de verser un pot-de-vin

media Le président de la Fifa, Joseph Blatter, en mars 2004 au Caire. AFP PHOTO/Marcoo DI MARIO

L’Egypte aurait refusé de verser 7 millions de dollars de pot-de-vin à l’ex-dirigeant de la Fifa Jack Warner, en échange de votes en vue de l’attribution de la Coupe du monde 2010. Des accusations portées par l’ex-ministre des Sports égyptien Aley Eddine Helal sur la télévision égyptienne ONTV.

Après le Maroc pour la Coupe du monde 1998 et l’Afrique du Sud pour le Mondial 2010, c’est au tour de l’Egypte d’être liée à un scandale de corruption. L’ex-ministre des Sports égyptien Aley Eddine Helal a en effet assuré au groupe audiovisuel ONTV que Jack Warner, ex-dirigeant de la Fédération internationale de football (Fifa), avait réclamé - en vain - 7 millions de dollars à l’Egypte. Un pot-de-vin en l'échange de voix dans le vote désignant le pays-hôte de la Coupe du monde 2010. Une édition finalement attribuée à l’Afrique du Sud.

Les Sud-Africains sont aujourd’hui accusés par la justice américaine d’avoir versé 10 millions de dollars contre l’attribution du Mondial 2010. Des accusations qui prennent de l’épaisseur avec le récit d’Aley Eddine Helal. « Jack Warner a demandé 7 millions de dollars avant le vote (en 2004, Ndlr), raconte l’ex-ministre. Le président de la Fédération égyptienne (EFA) El Dahshori Harb a rencontré ce dirigeant de la Fifa aux Emirats arabes unis puis il m’a informé qu’il (Warner) voulait un pot-de-vin de 7 millions ». Helal ajoute : « J’ai dit au président de l’EFA que l’Egypte ne pouvait pas être complice d’un tel crime ! » Aley Eddine Helal a expliqué qu’il avait préféré se taire sur cette affaire par peur de représailles envers le football égyptien.

En 2004, lors du vote au sein du Comité exécutif de la Fifa, la candidature de l’Egypte n’avait obtenu aucune voix, entraînant un déluge de critiques de la part de la presse égyptienne. L’Afrique du Sud l’avait emporté avec 14 voix contre 10 pour le Maroc.

Jack Warner, ex-président de la Concacaf (Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes) et vice-président de la Fifa, est aujourd’hui au cœur de plusieurs scandales de corruption dans le monde du football. Il est notamment soupçonné d’avoir reçu 10 millions de dollars de l’Afrique du Sud, dans le cadre de l’attribution de la Coupe du monde 2010.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.