Coupes du monde 2018 et 2022: pas de 6e équipe pour l'Afrique - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Coupes du monde 2018 et 2022: pas de 6e équipe pour l'Afrique

media Issa Hayatou aux côtés de Joseph Blatter. AFP PHOTO / KHALED DESOUKI

La Fédération internationale de football (Fifa) n'a pas augmenté le nombre d'équipes africaines qui participeront aux Coupes du monde 2018 et 2022. Les Africains espéraient pourtant récupérer une sixième place.

Il n'y aura pas de sixième équipe africaine lors des Coupes du monde 2018 et 2022. Ainsi en a décidé le Comité exécutif de la Fédération internationale de football (Fifa), réuni ce 30 mai 2015 à Zurich.

La Confédération africaine de football (CAF) espérait pourtant ardemment avoir une sixième place lors des deux prochaines éditions, en Russie puis au Qatar, auxquelles 32 équipes prendront part.

Vaines tentatives depuis 2010

De fait, depuis la Coupe du monde 1998, le nombre de sélections africaines qualifiées n’a pas changé. En 2010, l'Afrique du Sud avait certes organisé le tournoi et le continent avait donc six représentants. Mais depuis le Mondial sud-africain, la CAF et son président Issa Hayatou tentent en vain de récupérer ce sixième strapontin.

« Nous sommes la plus grande confédération par le nombre de membres. Nous sommes cinquante-quatre alors que l’Europe a cinquante-trois membres, rappelait Issa Hayatou à RFI. L’Afrique a pourtant cinq représentants, alors que l’Europe en a treize ou quatorze selon les cas ».

Logique sportive et politique

Rien n’a donc changé malgré le soutien total de la CAF à la réélection du président sortant de la Fifa, Joseph Blatter.

L’Afrique paie d’une part une logique sportive implacable : aucune équipe africaine n’a jamais atteint les demi-finales de la Coupe du monde, alors que l’Europe a remporté quatre des cinq dernières éditions.

Les rapports sont en outre très tendus entre l’Uefa et la Fifa. Les Européens se sont violement opposés à la réélection de Blatter. Leur retirer une place aurait été vécu comme une déclaration de guerre. Il était donc plus simple et moins risqué de frustrer l’Afrique que de provoquer l’Europe.


COUPES DU MONDE 2018 ET 2022 : LES REPRESENTANTS PAR CONFEDERATION


CAF (Afrique): 5
AFC (Asie): 4,5*
Uefa (Europe): 13
Concacaf (Amérique du nord, Amériques centrale et Caraïbes): 3,5*
OFC (Océanie): 0,5*
Conmebol (Amérique du Sud): 4,5*
Pays organisateur: 1
* Confédérations dont un représentant disputera des matches de barrages lors des éliminatoires face à une équipe d’une autre confédération.

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.