Scandale de la Fifa: onde de choc en Afrique du Sud - Afrique - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Scandale de la Fifa: onde de choc en Afrique du Sud

media Le stade FNB de Soweto, à Johannesburg, a accueilli la Coupe du monde de football en 2010. Wikipédia

L’Afrique du Sud est visée par l’affaire de corruption qui touche la Fifa. Mercredi, la ministre américaine de la Justice, Loretta Lynch, a dénoncé l’attribution de la Coupe du monde de football 2010. L’Afrique du Sud aurait payé 10 millions de dollars aux dirigeants de la Fifa pour que l’événement se tienne dans le pays. Une accusation qui a provoqué une vraie onde de choc.

Après cette annonce, le ministre sud-africain des Sports a tenu une conférence de presse, ce jeudi dans la matinée. Fikile Mbalula est catégorique : le gouvernement sud-africain n’a jamais transféré d’argent à la Fifa pour obtenir cette Coupe du monde. Le ministre visiblement énervé a contesté : « C’est faux de dire que le gouvernement est impliqué. Le processus d’obtention de cette Coupe du monde a été respecté. Nos comptes sont transparents, nous n’avons rien à cacher ».

Le ministre a fini par ajouter que l’Afrique du Sud devait être respectée. Le pays a demandé au gouvernement américain une copie de l’acte d’accusation, afin de pouvoir l’étudier.

Pendant ce temps les détails de l’implication sud africaine commencent à rejaillir. Selon l'acte d'accusation de la justice américaine rendu public aujourd’hui, le gouvernement sud-africain et le comité de candidature du Mondial 2010 auraient versé 10 millions de dollars à Jack Warner, ancien vice président de la Fifa, en échange de trois voix en faveur de l'Afrique du Sud. Toujours selon l’acte d’accusation, l'argent a été viré via la Fifa.

Deux Sud-Africains sont désignés par la justice américaine. Des membres du comité de candidature de l’Afrique du Sud.

En tout les cas, ces accusations ont fait l’effet d’une bombe en Afrique du Sud où cet événement était une source de fierté. Fierté également de tout un continent.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.