Primes pour la CAN 2015: le ministre des Sports ivoirien écarté - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Primes pour la CAN 2015: le ministre des Sports ivoirien écarté

media Alain Lobognon (à gauche) en 2013. AFP PHOTO/ SIA KAMBOU

Le ministre de la Promotion de la jeunesse, des sports et des loisirs de Côte d’Ivoire a été démis de ses fonctions, ce 13 mai 2015 à Abidjan. Alain Lobognon est mis en cause dans le non-versement d’une partie des primes promises aux footballeurs ivoiriens, vainqueurs de la Coupe d’Afrique des nations 2015.

L’affaire des primes impayées pour la CAN 2015 a eu raison du ministre de la Promotion de la jeunesse, des sports et des loisirs (MPJSL) de Côte d’Ivoire. Alain Lobognon, mis notamment en cause par la Fédération ivoirienne de football (FIF) dans ce scandale, a été démis de ses fonctions par le premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan, ce 13 mai 2015 à Abidjan.

« Cette décision salutaire me permet de faire face aux accusations diffamantes visant ma Probité mon Honneur et celui de ma Famille », a réagi Alain Lobognon via son compte Twitter. « Je demeure convaincu que la vérité sur le détournement des primes des athlètes, sera enfin connue. Mes Conseils saisiront la Justice », a-t-il ajouté.

Accusé d’avoir détourné une partie des primes réservées aux champions d’Afrique de football, Alain Lobognon avait mis sa démission dans la balance. Il subit le même sort que le régisseur de l’équipe nationale A de football, démis de ses fonctions.

Un milliard de francs CFA évaporé ?

Le 23 avril dernier, le milieu de terrain Geoffroy Serey Dié s’était insurgé contre le non-versement d’une partie des récompenses promises aux Eléphants, après leur victoire à la Coupe d’Afrique des nations 2015.

Environ un milliard de francs CFA, sur les 3,5 budgétés pour la préparation et la participation de la Côte d’Ivoire à la CAN 2015, auraient disparu dans la nature.

L’enquête se poursuit pour déterminer les responsabilités dans ce dossier.

Le président de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a entre temps demandé qu’Hervé Renard, le sélectionneur de l’équipe nationale, les membres de son staff et les joueurs lésés soient récompensés comme cela était prévu.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.