Togo: Emmanuel Adebayor règle ses comptes avec sa famille - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Togo: Emmanuel Adebayor règle ses comptes avec sa famille

media Le Togolais Emmanuel Adebayor. Reuters / Andrew Couldridge

Le Togolais Emmanuel Adebayor, star du football africain, a publié une longue liste de griefs envers sa propre famille, ce 5 mai 2015 sur sa page Facebook. L’attaquant de 31 ans vit une saison difficile avec Tottenham, en Angleterre.

« Aujourd'hui je suis vivant mais ils ont déjà partagé tous mes biens. » Dans une longue complainte, aussi détaillée que confuse, le Togolais Emmanuel Adebayor s’en prend à ses proches. L’attaquant de 31 ans lave son linge sale non pas en famille, mais sur Facebook. « J'ai gardé ces histoires pendant un long moment mais aujourd'hui je pense qu'il est bien de partager avec vous », lâche le meilleur footballeur africain de l’année 2008.

« À l'âge de 17 ans, avec mes premiers salaires de footballeur, j'ai construit une maison pour ma famille et je me suis assuré qu'ils étaient (sic) en sécurité », continue-t-il.

Le joueur s’en prend successivement à sa mère (« Quand ma fille est née, on a appelé ma mère pour l'informer mais elle a directement raccroché. »), ses sœurs Yabo (« Cette même sœur dit que je suis ingrat ») et Lucia, ses frères Kola (« Seul Dieu sait combien il a reçu de moi ») et Rotimi (« il a volé 21 téléphones à des coéquipiers » d’un club de football). Seul son frère Peter, décédé, échappe au courroux du capitaine de l’équipe nationale togolaise.

Emmanuel Adebayor poursuit ce grand déballage : « J'ai organisé une réunion de famille en 2005 pour régler tous les problèmes. Quand j'ai demandé leur opinion, ils ont voulu que je leur offre une maison à chaque membre de la famille et que je leur donne un salaire mensuel. » Il conclut : « Si j'écris ceci, l'objectif principal n'est pas d'exposer (sic) ma famille. Je veux juste que d'autres familles africaines apprennent de ceci. »

Le récit d’Emmanuel Adebayor illustre les rapports parfois douloureux et intéressés que les sportifs entretiennent avec leur famille. Le joueur traverse en outre une saison difficile avec Tottenham. Jusqu’à présent, l’ex-avant-centre de Metz, Monaco (France), Arsenal, Manchester City (Angleterre) et du Real Madrid (Espagne) n’a disputé que dix matches avec les Spurs en 2014-2015.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.