Scandale: des Ivoiriens vainqueurs de la CAN 2015 sans primes - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Scandale: des Ivoiriens vainqueurs de la CAN 2015 sans primes

media L'Ivoirien Geoffroy Serey Dié. AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Le non-versement de certaines primes promises aux footballeurs et membres de l’encadrement de l’équipe ivoirienne, vainqueur de la CAN 2015, fait scandale en Côte d’Ivoire. Le milieu de terrain Geoffroy Serey Dié s’en est plaint sur la radio nationale. Le ministre des Sports Alain Lobognon, de son côté, dénonce un détournement de fonds.

Alors que le trophée remis au vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations de football continue sa tournée sur le territoire ivoirien, certains vainqueurs de la CAN 2015 n'ont toujours pas reçu les primes promises aux champions d’Afrique.

« Il y a des joueurs dont je fais partie qui n'ont pas eu leur argent, s’est insurgé le milieu de terrain Geoffroy Serey Dié sur la radio nationale ivoirienne. Nous avons gagné la CAN, on nous doit de l'argent. Il faut payer ». Excédé, le footballeur de 30 ans a ajouté : « Laissez-moi vous dire que les joueurs du Ghana, finalistes, ont reçu plus d'argent que nous, et que leurs primes ont été soldées. » Le champion d'Afrique a par ailleurs  assuré qu'il ne défendait pas les couleurs ivoiriennes juste pour l'argent.

Alain Lobognon : « L'argent a bel et bien été détourné »

La presse ivoirienne fait état de 600 millions de francs CFA (environ 1 million d’euros) qui n’auraient pas été versés aux Eléphants (surnom de l’équipe nationale, Ndlr) et à leur encadrement, notamment des primes de match pour la demi-finale et la finale. Une information en partie confirmée par la Fédération ivoirienne de football (FIF), qui rappelle que le budget global pour la participation ivoirienne à la CAN 2015 était de 3,5 milliards de francs CFA (environ 5,3 millions d’euros).

Mis en cause dans ce dossier, le ministre de la Promotion de la jeunesse, des sports et des loisirs, Alain Lobognon, s’est défendu sur les réseaux sociaux. « J'ai découvert depuis avant-hier que tous les joueurs ont été floués par ceux qui gèrent notre équipe nationale, a-t-il lâché sur Twitter. J'ai cru qu'il était possible de payer par virement bancaire les primes des athlètes. Mais non ! L'argent a bel et bien été détourné ». Il a ajouté : « En ma qualité de [ministre] je suis meurtri par ce brigandage en règle qui gouverne la [FIF] qui choisit de me salir après le vol. »

Alain Lobognon et la FIF avait eu une sérieuse passe d’armes sur les réseaux sociaux avant la CAN 2015, au sujet du budget alloué aux Eléphants. La Fédération ne devrait pas tarder à contre-attaquer dans l'affaire des primes.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.