Participation du Maroc à la CAN 2017: la CAF accepte la décision du TAS - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Participation du Maroc à la CAN 2017: la CAF accepte la décision du TAS

media Saïd Fettah et les Marocains pourront participer aux éliminatoires de la CAN 2015. AFP PHOTO / FADEL SENNA

Réuni dimanche 5 avril, le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a accepté la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) rendue le 2 avril qui autorise le Maroc à participer aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017 et 2019 après en avoir été exclu par la CAF.

L’affaire est donc, enfin, terminée. Alors que le Tribunal arbitral du sport (TAS), juridiction indépendante basée à Lausanne, avait annulé en grande partie les sanctions prises par la Confédération africaine de football le 2 avril, cette dernière a accepté cette décision. Une bonne nouvelle pour le football marocain qui va pouvoir se projeter sur les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017 en toute sérénité.

Dans un communiqué publié sur son site internet dimanche 5 avril, la CAF assure avoir « pris acte de la décision rendue par le Tribunal arbitral du sport le 2 avril 2015 dans l’affaire portée devant cette instance par la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF). […] La CAF, qui a adhéré à l’autorité de la juridiction du TAS, s’est engagée à en appliquer les décisions et se conformera à cet engagement, malgré les contradictions observées dans la décision rendue ».

Pour rappel, la CAF avait exclu les Marocains des Coupes d’Afrique des nations 2017 et 2019 de football le 6 février dernier, parce qu’ils avaient refusé d’organiser l’édition de la CAN 2015 aux dates prévues (17 janvier-8 février). Les autorités marocaines avaient en effet demandé plusieurs fois le report de la compétition par peur du virus Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest. La CAF avait finalement délocalisé le tournoi – remporté par la Côte d’Ivoire – en Guinée équatoriale et disqualifié les Lions de l’Atlas de la CAN 2015.

« La suspension de l’équipe nationale A de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) de toute participation aux deux prochaines éditions de la Coupe d’Afrique des nations, en 2017 et 2019, est annulée, et l’amende réglementaire infligée à la Fédération royale marocaine de football est réduite à 50 000 dollars US » au lieu d’un million de dollars, avait indiqué le 2 avril le TAS. La FRMF échappe également à une autre amende de 8 millions d’euros réclamée « en réparation de l'ensemble des préjudices matériels subis par la CAF ».

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.