CAN 2015: dernier arrêt pour Robert Kidiaba avec la RD Congo - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2015: dernier arrêt pour Robert Kidiaba avec la RD Congo

media Le gardien de la RDC, Robert Kidiaba. AFP PHOTO/JUNIOR D.KANNAH

L’emblématique gardien de but de l’équipe de RD Congo dispute son tout dernier match avec les Léopards, ce samedi 7 février à Malabo, face à la Guinée équatoriale. Robert Kidiaba espère terminer sa carrière internationale en remportant une médaille de bronze à la CAN 2015. Il pourrait ensuite quitter son club le Tout Puissant Mazembe en RDC pour aller au Brésil.

De notre envoyé spécial à Malabo en Guinée équatoriale,

Une page importante de l’histoire du football congolais va se tourner, ce 7 février à Malabo, lors du match pour la 3e place de la CAN 2015 face à la Guinée équatoriale. Robert Kidiaba, le gardien de but emblématique de l’équipe de RD Congo, va disputer le tout dernier match de sa carrière internationale avec les Léopards.

A 39 ans, le joueur le plus âgé de cette Coupe d’Afrique des nations savoure ses derniers instants avec la RDC. « C’était ma dernière séance d’entraînement aujourd’hui », sourit-il, heureux de la bonne ambiance en sélection congolaise à la veille de cette petite finale. « C’était vraiment bien. L’ambiance était super. Demain, on va faire la dernière photo avec tout le groupe, comme souvenir. »

« Le Congo est vaste, mais je suis numéro un »

Malgré sa joie d’être là, il jure qu’il n’a pas l’attention de repousser sa retraite. « Vu l’âge que j’ai, je ne peux rien regretter, lance-t-il. J’ai commencé en équipe nationale en 2002. Et aujourd’hui, je suis toujours titulaire ». Des jeunes gardiens de but trépignent derrière et Robert Kidiaba le sait. « Je veux aussi laisser la chance aux autres de s’exprimer en équipe nationale », souligne-t-il.

Les successeurs risquent pourtant d’avoir du mal à assumer un tel héritage. Robert Kidiaba a brillé plus d’une fois avec l’équipe nationale depuis ses débuts le 13 octobre 2002 à Kinshasa face au Botswana. « Le Congo est vaste, mais je suis numéro un du Congo, dit-il sans fanfaronnerie. C’est un beau cadeau et un bon souvenir que je garderai ».

« Il restera comme l’un des meilleurs gardiens de but de tous les temps dans l’histoire du football congolais, assure de son côté Florent Ibenge, le sélectionneur de l’équipe nationale. Jusqu’à présent, on avait un gardien de but symbole au Congo, un autre Robert : Robert Kazadi. Il a gagné la Coupe d’Afrique (en 1968 et 1974) et disputé la Coupe du monde (en 1974). Il reste la grande référence chez nous. Mais à côté de lui, il y aura dorénavant Robert Kidiaba ».

La danse des fesses au Brésil ?

De Robert Kidiaba, on retiendra presqu’autant la raie que les arrêts. Le gardien de but de l’équipe de RD Congo est devenu mondialement célèbre grâce à ses parades, mais aussi à sa valse sur les fesses, une danse qu’il effectue à chaque fois que son équipe marque un but. Le « Kidiabuké » consiste à rebondir sur le postérieur en contractant les abdominaux. Le grand public a découvert ce curieux rituel lors de la victoire des Léopards au Championnat d’Afrique des nations 2009, en Côte d’Ivoire.

« On m’en parle souvent », s’amuse Robert Kidiaba. « Mais je suis connu d’abord pour mon travail, juge-t-il. Mais c'est vrai que cette danse, elle va rester ». Il ajoute, un peu mystérieux : « Je vais continuer avec cette danse au Brésil. On m’attend là-bas. Une équipe, le Gremio, m’attend. »

Remplacé par l’Ivoirien Sylvain Gbohouo

Pour l’heure, le portier n’a pourtant pas prévu de quitter le Tout Puissant Mazembe, le club avec lequel il a tout remporté depuis 2002 et disputé une finale de Coupe du monde des clubs en 2010. « Avec Mazembe, je continue, assure l'intéressé. Je n’ai pas encore décidé précisément quand est-ce que j’arrête ».

Robert Kidiaba pourrait pourtant céder prochainement sa place dans le Katanga. Le TPM annonce le recrutement du gardien de but ivoirien Sylvain Gbohouo, ce 6 février 2015. Une manière de préparer l’avenir avec un autre gardien qui a brillé durant cette CAN 2015.

Mais, pour l’instant, Robert Kidiaba préfère ne pas penser à cela. Il se focalise sur la médaille de bronze à gagner avec la RDC face à la Guinée équatoriale. « C’est mon ambition, lâche-t-il. Demain, on ne peut pas louper ça ». Ce serait trop bête de ne pas effectuer une dernière danse avant de tirer sa révérence.

Retrouvez le calendrier des matches, tous les joueurs et les villes où ont lieu les rencontres de la CAN 2015 sur afriquefoot.rfi.fr.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.