CAN 2015: des Algériens éreintés mais sereins - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2015: des Algériens éreintés mais sereins

media Nabil Bentaleb qui a inscrit le second but des Algériens face au Sénégal, mardi 27 janvier 2015. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

Les Algériens ont manifesté une joie mesurée après leur qualification pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations, le 27 janvier à Malabo. Les Fennecs ont tout de même savouré leur victoire 2-0 contre le Sénégal, face à un adversaire qui les a bousculés sur le plan physique.

De notre envoyé spécial à Malabo,

Les traits tirés mais l’air serein, les Algériens ont quitté un à un l’Estadio de Malabo hier, mardi. Les joueurs de l’équipe nationale algérienne ont rempli la première partie de leur contrat : atteindre les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations 2015. Pour cela, ils ont dû battre la sélection sénégalaise 2-0 dans le groupe C.

« C’était un match très difficile. On savait que les Sénégalais nous attendaient au tournant. On a relevé le défi », lance, impassible, Nabil Bentaleb. Celui qui a inscrit le deuxième but face aux Lions de la Teranga poursuit : « On a tous été à la hauteur de ce que le peuple algérien attendait. On a montré du courage, du caractère. Et c’est ça qui a payé face à une équipe du Sénégal très costaud. On a montré qu’on pouvait rivaliser avec ce genre d’équipe. »

Riyad Mahrez, le premier buteur de la soirée, décrypte le scénario de la soirée : « On s’attendait à un match très engagé à cause des capacités physiques des Sénégalais. On sait qu’ils aiment beaucoup jouer long parce qu’ils sont grands. Mais on a su marquer très rapidement. Après, on a été solidaires et on a su marquer le deuxième but qui les a tués. »

« On n’est pas champions ce soir »

Les Algériens estiment que la qualité de la pelouse à Malabo a joué une part importante dans leur succès. « Au niveau du terrain, c’est beaucoup mieux de jouer à Malabo qu’à Mongomo, souligne le milieu offensif Saphir Taïder. On a plus d’espace ici parce que le terrain est plus grand. La qualité de la pelouse nous a aidés à multiplier les enchaînements qui ont fait mal à l’adversaire. Ça nous a permis de déployer notre jeu. »

Le joueur de Sassuolo (Italie) adresse au passage une pique aux médias algériens. « Après le match du Ghana (défaite 1-0, Ndlr), certaines personnes doutaient peut-être de nous. Mais nous, dans le groupe, nous avons toujours été solidaires. On a montré à tout le monde qu’on était encore présents, avec un beau match et une qualification méritée ».

« On n’est pas champions ce soir parce qu’on s’est qualifiés, tempère le sélectionneur de l’équipe algérienne, Christian Gourcuff. On n’était pas davantage les plus mauvais du monde après notre défaite face au Ghana… L’équipe doit continuer à monter en puissance. Durant ce tournoi, on va voir les équipes qui misent beaucoup sur l’impact physique s’émousser progressivement ».

Les Algériens, eux, ont désormais quatre jours pour se remettre avant le quart de finale de cette CAN 2015 qui les opposera au deuxième du groupe D (Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée ou Mali), le 1er février prochain.

Retrouvez le calendrier des matches, tous les joueurs et les villes où ont lieu les rencontres de la CAN 2015 sur afriquefoot.rfi.fr.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.