CAN 2015 : Cameroun-Côte d’Ivoire, un acte III décisif - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2015 : Cameroun-Côte d’Ivoire, un acte III décisif

media Volker Finke, le sélectionneur camerounais, est sous pression avant le dernier match de la poule D face à la Côte d'Ivoire. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

Les équipes du Cameroun et de Côte d’Ivoire s’affrontent pour la troisième fois en moins de six mois. En éliminatoires de la CAN 2015, les Camerounais avaient largement pris le dessus sur les Ivoiriens. Cette fois, Lions et Eléphants s’affrontent dans le groupe D de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations, ce 28 janvier à Malabo.

De notre envoyé spécial à Malabo,

« Le Cameroun, c’est notre adversaire de tous les jours. On a tellement joué contre le Cameroun et pourtant c’est comme une finale à chaque fois. » L’attaquant Salomon Kalou sourit. Son équipe de Côte d’Ivoire va défier celle du Cameroun pour la troisième fois en moins de six mois. Les deux sélections s’affrontent ce 28 janvier à Malabo au premier tour de la Coupe d’Afrique des nations 2015. En jeu, une place en quarts de finale de la CAN 2015. « Quand on joue contre le Cameroun, c’est toujours un derby (sic) très tendu, surtout celui-là, confirme le défenseur Kolo Touré, en conférence de presse. Là, soit tu gagnes et tu continues le chemin. Soit tu perds et tu rentres à la maison. Il n’y a pas à motiver qui que ce soit. On sera tous prêts. »

Hervé Renard, le sélectionneur des Eléphants, rappelle avec malice que les deux équipes peuvent également se qualifier ensemble si elles font match nul sur un score plus élevé que celui d’un nul entre le Mali et la Guinée, les deux autres équipes du groupe D. Mais le Français en est sûr : ses joueurs seront déterminés à gagner ce choc-là. « C’est le genre de match à disputer dans une carrière et dont on raffole tous », lance-t-il.

En éliminatoires, les Ivoiriens avaient mordu la poussière 4-1 à Yaoundé, avant d’être tenus en échec 0-0 à Abidjan. « Entre le onze de départ qui était aligné à Yaoundé et celui qui sera aligné demain, il y a une différence énorme, souligne Renard. Il y a eu un travail énorme, la sérénité est revenue. Kolo Touré a effectué son retour. Il stabilise notre défense. »

La polémique Clinton Njie

Lors des éliminatoires, l’attaquant camerounais Clinton Njie avait brillé. Ses non-titularisations contre le Mali (1-1) puis la Guinée (1-1) ont alimenté les rumeurs sur de supposées tensions avec le capitaine Stéphane Mbia. « J’ai été surpris et Clinton aussi de voir tout ça, a rétorqué calmement le milieu de terrain. On en a rigolé hier, à l’entraînement et à table. Mais il ne faut pas s’éloigner de notre objectif : la qualification. Je suis très content que l’état d’esprit soit là et qu’on se sente tous super bien ensemble ».

Volker Finke, le sélectionneur de l’équipe du Cameroun, s’est agacé des polémiques autour de son groupe lors de la conférence de presse de veille de match. « Il ne faut pas rentrer dans des discussions sur le fait de savoir pourquoi on a fait ça avec tel joueur ou tel autre », répond l’Allemand à une presse camerounaise pressante. « Ce sont seulement l’état de forme et les performances des joueurs qui comptent. Aucun autre critère ne peut influencer mes choix. C’est impossible. » Il ajoute : « Il faut parler sur le terrain et pas lors d’interviews. Moi, je parle sur le terrain avec les résultats. »

Puis le technicien camerounais recentre le débat : « La Côte d’Ivoire est dans la même situation que nous. On est à égalité dans nos têtes, en termes d’état d’esprit. […] Je pense que c’est l’état d’esprit qui va décider du résultat de ce match. » Stéphane Mbia confirme : « Les deux équipes ont des individualités. Ça se jouera donc au caractère et au mental. »

Egalité parfaite dans le groupe D : vers un tirage au sort ?

Si d’aventures, Cameroun-Côte d’Ivoire et Guinée-Mali s’achèvent tous deux sur un match nul avec le même score, les quatre équipes seront départagées par un tirage au sort. En effet, l’article 74 du règlement de la compétition prévoit qu’en cas d’égalité parfaite entre deux, trois ou quatre équipes, la CAF tirera au sort les deux qualifiés pour les quarts de finale.

Par le passé, on départageait d’abord les équipes selon le nombre de cartons jaunes accumulés durant la phase de groupes. Mais ce critère ne figure plus dans le règlement de la CAN.

Retrouvez le calendrier des matches, tous les joueurs et les villes où ont lieu les rencontres de la CAN 2015 sur afriquefoot.rfi.fr.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.