CAN 2015: la Côte d’Ivoire arrache le nul face au Mali - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2015: la Côte d’Ivoire arrache le nul face au Mali

media Le Malien Bakary Sako face à l'Ivoirien Ismaël Diomandé lors du match nul entre les deux équipes samedi 24 janvier 2015. Reuters

Les équipes de Côte d’Ivoire et du Mali ont fait match nul 1-1 dans le groupe D de la Coupe d’Afrique des nations 2015, ce 24 janvier à Malabo. Les Maliens, qui menaient au score, ont craqué en fin de rencontre, comme face au Cameroun (1-1). Les Ivoiriens, eux, ont encore affiché des lacunes inquiétantes en défense.

De notre envoyé spécial à Malabo,

Comme un air de déjà-vu ce 24 janvier à Malabo dans le groupe D de la Coupe d’Afrique des nations. D’un côté, une équipe du Mali plutôt habile mais incapable de conserver un résultat, comme face au Cameroun (1-1). De l’autre, une sélection ivoirienne médiocre en défense, nerveuse, mais qui parvient à inverser la tendance grâce à sa force de caractère, comme face à la Guinée (1-1).

Des erreurs de jeunesse ivoiriennes

Le match débute idéalement pour le Mali. A la 7e minute, l’ailier droit Sambou Yatabaré renverse le jeu vers l’ailier gauche Bakary Sako, laissé seul, qui reprend parfaitement de demi-volée. Sylvain Gbohouo, le portier ivoirien, ne peut rien faire : 0-1. Les défenseurs ivoiriens Serge Aurier et Eric Bailly étaient absents sur ce coup-là.

Eric Bailly fait encore preuve de naïveté lorsqu’à la 41e minute, il lève le ballon pour le passer à Gbohou de la tête. Ce dernier s’en saisit. Grave erreur. L’arbitre siffle un coup franc indirect dans la surface de réparation ivoirienne, pour ce geste antisportif. La tentative malienne ne donne toutefois rien.
Gênée par l’excellent pressing exercé par l’équipe malienne, la Côte d’Ivoire peine à développer son jeu. Et Yaya Touré, sa vedette, n’est une nouvelle fois que l’ombre de lui-même.

Les Eléphants s’en remettent donc une nouvelle fois aux exploits individuels et aux coups de pied arrêtés. A la 33e minute, Wilfried Bony efface Molla Wagué avec un superbe râteau. Mais, en chutant, le défenseur déséquilibre l’attaquant. L’arbitre siffle un corner plutôt qu’un penalty. Sur ce corner, le défenseur Kolo Touré catapulte le ballon de la tête que Soumaila Diakité, le portier malien, dévie sur sa barre transversale.

Pas satisfait pour autant du rendement de son équipe, le sélectionneur Hervé Renard fait entrer l’attaquant Max Gradel à la place du milieu de terrain Ismaël Diomandé. Les Aigles laissent la possession de balle (37% en première période) et cette stratégie s’avère payante. Seule ombre au tableau, la sortie du portier malien Soumaïla Diakité, blessé à la cuisse droite. Après cinq minutes de battement, Germain Berthe prend sa place dans la cage malienne.

Gradel sauve les meubles

Les Maliens gagnant du temps à la grande rage des Ivoiriens qui ne cessent d’invectiver l’arbitre M. Bouchaib El Ahrach. Les esprits s’échauffent et les cartons jaunes sont distribués. A force de spéculer, les Aigles finissent par être punis. A la 87e minute, le latéral droit Serge Aurier passe la balle en retrait vers Gradel. Esseulé, l’attaquant a le temps d’ajuster sa reprise du plat du pied : 1-1, score final.

Seydou Keita et ses partenaires peuvent se mordre les doigts une nouvelle fois. Alors qu’ils s’acheminaient vers une victoire, ils ont encore craqué en fin de partie. Résultat : ils devront battre la Guinée le 28 janvier à Mongomo pour pouvoir se qualifier. Même constat pour les Eléphants, condamnés à battre les Camerounais, le dernier jour, à Malabo.

Retrouvez le calendrier des matches, tous les joueurs et les villes où ont lieu les rencontres de la CAN 2015 sur afriquefoot.rfi.fr.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.