CAN 2015: Aubameyang dépité et Bifouma en extase après Gabon-Congo - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

CAN 2015: Aubameyang dépité et Bifouma en extase après Gabon-Congo

media Le Congolais Thievy Bifouma. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

La fierté était immense dans le groupe congolais après la première victoire des « Diables rouges » depuis 1974, ce 21 janvier à Bata, dans le groupe A de la CAN 2015 Le Congo a battu 1-0 le Gabon d’un Pierre-Emerick Aubameyang dépité. Réactions.

De notre envoyé spécial à Bata,

« On est content de créer la surprise, parce qu’on appartient à une petite nation de football. C’est légendaire pour nous. » Thievy Bifouma affiche un large sourire, ce 21 janvier à Bata, après la victoire 1-0 de son équipe du Congo contre celle du Gabon. « C’est une surprise, mais en Coupe d’Afrique, il y a toujours des surprises », plaisante  l’attaquant.

« J’hallucine sur notre parcours, ajoute-t-il. Il n’y a que des matches historiques en ce moment. Notre qualification pour la CAN était déjà historique. Nous sommes vraiment très émus ».

De fait, la sélection congolaise dispute sa première Coupe d’Afrique depuis quinze ans. De plus, elle vient de remporter sa première victoire en phase finale de CAN depuis 1974. « Là, c’est sûr que ça doit être le feu à Brazzaville », s’amuse Bifouma.

« Le plus important, c’est tout le bonheur que nous offrons au Congo ce soir, déclare de son côté, le capitaine Prince Oniangué. Nous sommes une jeune génération de joueurs et nous découvrons la Coupe d’Afrique. Pour le moment, c’est une belle histoire. A nous de la poursuivre en allant en quarts de finale de la CAN».

Delvin Ndinga, le milieu de terrain, va plus loin : « On est très content mais on le sera beaucoup plus si on bat le Burkina Faso et qu’on se qualifie. Pour l’instant, on reste tranquille. Ce match face au Gabon est fini et on pense au suivant. On ne peut pas bien fêter cette victoire, vu que le plus important reste à venir avec ce match contre le Burkina. »

« On aurait pu terminer le travail »

Cette qualification pour les quarts de finale de la CAN 2015, l’équipe du Gabon pouvait la décrocher dès ce soir. Au final, les Gabonais sont repartis avec une défaite frustrante et la deuxième place du groupe A. « Les Congolais marquent un but qui n’est pas franchement magnifique, mais ça leur a permis de mener 1-0, estime l’attaquant gabonais Frédéric Bulot. Après, ils ont mis en place un bloc compact ».

« Ils ont bien joué leur coup, soupire le capitaine des "Panthères" Pierre-Emerick Aubameyang. On a joué à leur rythme. On n’a pas su mettre de la vitesse dans nos passes. On aurait dû faire mieux. Il y a de la déception. Je n’ai pas été bon ce soir. »

« C’est dommage pour nous parce qu’on aurait pu terminer le travail ce soir », conclut Frédéric Bulot. Au lieu de cela, les deux équipes joueront leur qualification le 25 janvier lors des chocs Guinée équatoriale-Gabon et Congo-Burkina Faso.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.