Rétrospective de la Coupe du monde 2014 de football - Sports - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
Urgent

Un policier a déjoué une attaque-suicide devant un commissariat ce dimanche 26 février au soir à Constantine, dans l'est de l'Algérie, en tirant sur la ceinture explosive portée par le kamikaze qui s'est alors déclenchée. Les autorités n'ont pas précisé si l'assaillant avait été tué ou blessé par l'explosion. Selon les médias locaux, deux policiers ont été blessés. Au moment de l'attaque, qui s'est produite vers 21H00 (20H00 GMT), une forte explosion a été entendue près de ce commissariat du centre de Constantine, selon l'agence de presse APS.

Rétrospective de la Coupe du monde 2014 de football

media Mario de Janeiro ! Götze, le buteur, tout à sa joie avec le trophée. REUTERS/Damir Sagolj

Les mois de juin et juillet ont été marqués par la 20e Coupe du monde de football (12 juin-12 juillet). Un Mondial 2014 remporté par l’équipe d’Allemagne face à l’Argentine, en finale. Des Allemands qui, en demi-finale, ont balayé 7-1 l’équipe hôte, le Brésil.

12/06 Brésil. Le tournoi débute avec une victoire poussive 3-1 des Brésiliens face à la Croatie, à Sao Paulo. De multiples décisions d’arbitrage provoquent la colère du sélectionneur croate, Niko Kovac. « On ferait mieux de se rendre, de faire nos valises et de rentrer au pays, lâche-t-il. L'arbitrage du match a été très tendancieux et a toujours favorisé le Brésil ». Neymar, auteur d’un doublé, et ses partenaires savourent malgré tout.

13/06 Espagne. La revanche de la finale du Mondial 2010 est éblouissante, à Salvador de Bahia. L’Espagne, championne du monde, ouvre le score sur un penalty de Xabi Alonso. Mais les Pays-Bas, finalistes malheureux en Afrique du Sud, humilient ensuite les Espagnols 5-1. L’attaquant Robin van Persie s’illustre avec un coup de tête splendide qui lobe Iker Casillas, le gardien adverse.

14/06 Costa-Rica. Les Ticos débutent leur incroyable parcours en disposant de l’Uruguay 3-1 à Fortaleza. Ils enchaîneront face à l’Italie (1-0)  et contre l’Angleterre (0-0), s’assurant la première place du groupe D.

16/06 Allemagne. Les Allemands entament leur campagne triomphante par une victoire 4-0 contre le Portugal. L’attaquant portugais Cristiano Ronaldo fulmine, tandis que son compatriote Pepe est exclu après une altercation avec Thomas Müller.

18/06 Espagne. Battue 2-0 à Rio par le Chili (qualifié), l’Espagne est éliminée du Mondial. La « Roja » devient le cinquième tenant du titre à être sorti dès le premier tour d’une Coupe du monde. Les Espagnols battront les Australiens 3-0 pour l’honneur, le 23 juin à Curitiba.

22/06 Algérie. Les Sud-Coréens mordent la poussière 4-2 à Porto Alegre. Quatre jours plus tard, les « Fennecs » tiennent tête à la Russie (1-1) grâce à un but d’Islam Slimani à l’heure de jeu. L’Algérie accompagne la Belgique dans le top 16 planétaire.

23/06 Brésil. A Brasilia, le Brésil balaie 4-1 une équipe du Cameroun déjà en pleine débâcle. Neymar, qui a encore inscrit deux buts, assure la première place du groupe A aux siens. Dans le même temps, à Recife, le Mexique bat la Croatie 3-1, finit deuxième et se qualifie pour les huitièmes de finale.

24/06 Colombie. Les Colombiens étrillent le Japon 4-1 à Cuiaba avec un étincelant James Rodriguez auteur d’un lob sur le gardien de but adverse. Qualifiée, la Colombie s’offre le luxe de faire rentrer en jeu le gardien de but Faryd Mondragon qui, à 43 ans, devient le plus vieux joueur à avoir jamais disputé un match de phase finale du Mondial. Dans l’autre rencontre du groupe C, la Côte d’Ivoire craque à la dernière seconde face à la Grèce (2-1), qualifiée grâce à un penalty.

25/06 Argentine. Messi, Messi, Messi, Messi ! Face au Nigeria, à Porto Alegre,  l’Argentin inscrit deux buts supplémentaires dans cette compétition. Quatre réalisations, déjà, qui ont tour à tour permis de battre la Bosnie (2-1), l’Iran (1-0) et les Nigérians (3-2). Les « Super Eagles » sont malgré tout qualifiés, grâce à une victoire 1-0 controversée face à la Bosnie, le 21 juin à Cuiaba.

25/06 France. Après deux belles premières prestations (3-0 contre l’Honduras, puis 5-2 contre la Suisse), les Français calent 0-0 face à l’Equateur, à Rio. Les « Bleus » se qualifient tout de même aux côtés des Suisses.

26/06 Allemagne. Alors qu’un match nul qualifierait Allemands et Américains, les deux équipes se donnent à fond, à Recife. Thomas Müller marque l’unique but de la rencontre (1-0). Les Etats-Unis sont également qualifiés, malgré tout. Le Portugal bat le Ghana 2-1 pour la beauté du geste, à Brasilia.

26/06 Uruguay. Luis Suarez est exclu de la Coupe du monde, suite à une décision de la Commission de discipline du tournoi. La FIFA punit ainsi de manière exemplaire celui qui a mordu l’épaule du défenseur italien Giorgio Chiellini, le 24 juin. Une victoire synonyme de qualification, derrière le Costa-Rica.

28/06 Brésil & Colombie. A Belo Horizonte, les « Auriverdes » souffrent pour se défaire du Chili mais se qualifient pour les quarts, après une séance de tirs au but haletante (3-2 tab, 1-1 après prolongation). Dans la foulée, à Rio, la Colombie écarte l’Uruguay avec un doublé de James Rodriguez, auteur notamment d’une reprise de volée géniale.

30/06 France & Allemagne. Vieille Europe 2 – Afrique 0. La France sort une équipe du Nigeria (2-0) qui l’a pourtant dominée à Brasilia. Le Français Blaise Matuidi échappe à un carton rouge malgré une semelle sur Ogenyi Onazi. Quelques heures plus tard, à Porto Alegre, l’Algérie tient tête au futur champion du monde. L’Allemagne se qualifie dans la douleur, après prolongation (2-1).

01/07 Belgique. Les « Diables rouges » écartent les Etats-Unis 2-1 après prolongation, à Salvador de Bahia. Le gardien de but américain Tim Howard aura retardé au maximum l’échéance, avec 15 sauvetages. C’est un record depuis que les arrêts sont répertoriés en Coupe du monde (1966).

04/07 Allemagne & Brésil. En quart de finale, un coup de tête de Mats Hummels et les Allemands renvoient les Français à leurs rêves de revanches en Coupe du monde (1-0). La « Mannschaft » se qualifie en demi-finales. Un peu plus tard, à Fortaleza, le Brésil s’en sort une nouvelle fois bien… Malgré le sixième but de James Rodriguez, la Colombie s’incline 2-1. L’arbitrage est encore pointé du doigt. La rencontre est particulièrement brutale avec 54 fautes, dont une de Zuniga sur Neymar. La star brésilienne quitte la pelouse avec un dos meurtri. Neymar dira plus tard que le coup de Zuniga a failli le rendre handicapé.

05/07 Pays-Bas. Les Néerlandais mettent un terme au rêve des Ticos. Ces derniers auront pourtant résisté jusqu’aux tirs au but (0-0 après prolongation), notamment grâce à leur gardien Keylor Navas. Mais Louis Van Gaal, le sélectionneur des Pays-Bas, effectue un changement juste avant la séance. Jasper Cillessen, le portier des « Oranjes », cède sa place à Tim Krul. Ce dernier est aussi implacable que provocateur.

08/07 Brésil. Humiliation, historique, inimaginable… Aucun adjectif ni superlatif ne suffit à qualifier la victoire 7-1 des Allemands face aux Brésiliens en demi-finale de la Coupe du monde. La meilleure nation de football est écrasée chez elle, à Belo Horizonte, avec un score jamais atteint à ce stade de la compétition. Au bout d’une demi-heure, la « Mannschaft » menait déjà 5-0… Miroslav Klose devient au passage le meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du monde, avec une 16e réalisation. Au coup de sifflet final, le défenseur David Luiz fond en larmes : « Je demande pardon à tout le peuple brésilien. L'Allemagne a été meilleure, elle a joué un meilleur football que nous. Nous avons beaucoup de tristesse. Ils ont vu qu'on n'était pas bien et ils en ont profité pour enchaîner les buts, c'était très difficile. Le rêve est fini. » Quelques jours plus tard, les « Auriverdes » boivent le calice jusqu’à la lie, en s’inclinant 3-0 à Brasilia face aux Pays-Bas, lors du match pour la 3e place. Le pays, qui a dépensé des milliards pour accueillir ce tournoi, à la gueule de bois.

09/07 Argentine. Les Pays-Bas ne disputeront pas une deuxième finale de suite. A défaut de séduire, l’Argentine poursuit son impressionnante démonstration collective et défensive. A Sao Paulo, cette deuxième demi-finale s’achève sur un nul 0-0 après prolongation. Lors des tirs au but, les Argentins sont meilleurs grâce au gardien Sergio Romero.

13/07 Allemagne. Pour la troisième fois, l’Allemagne et l’Argentine s’affrontent en finale de la Coupe du monde. « L’Albiceleste » l’avait emporté en 1986, avant que l’Allemagne de l’Ouest (RFA) ne gagne en 1990. L’édition 2014 est longtemps indécise. La « Mannschaft » domine dans les grandes lignes mais ne trouve la faille qu’à la 113e minute. Dans un Maracana acquis à la cause allemande, Mario Götze réussit un enchainement contrôle de la poitrine/reprise de volée acrobatique. Sergio Romero, le portier adverse, est impuissant. L’Argentine ne triomphera pas chez son rival et voisin brésilien. L’Allemagne remporte sa quatrième Coupe du monde après 1954, 1974 et 1990. Lionel Messi, la star argentine, est tout de même élu meilleur joueur du tournoi.

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.