Football: pas de report de la CAN 2015 à cause d'Ebola pour l'instant - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
Urgent

C'est une surprise dans la course à la succession de David Cameron : un des favoris, Boris Johnson, vient d'annoncer qu'il renonce à se présenter au poste de Premier ministre du Royaume-Uni. L'ancien maire de Londres avait pourtant été l'un des principaux porte-parole du camp favorable à une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Football: pas de report de la CAN 2015 à cause d'Ebola pour l'instant

media Le stade de Casablanca, en septembre 2014. AFP PHOTO / STR

La Confédération africaine de football (CAF) n'envisage pas de reporter la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2015) prévue du 17 janvier au 8 février, à cause d'Ebola, malgré la demande du pays hôte, le Maroc. Des discussions sur le sujet auront lieu début novembre.

Non sur le principe. Voici pour le moment la réponse de la Confédération africaine de football (CAF) à la demande du Maroc de reporter la Coupe d'Afrique des nations 2015 à cause d'Ebola. La compétition est toujours prévue du 17 janvier au 8 février prochain, souligne la CAF ce samedi 11 octobre 2014 : « La CAF a enregistré cette requête et confirme qu’aucun changement n’est à l’ordre du jour du calendrier de ses compétitions et évènements. Il est à noter que depuis la première édition en 1957, jamais la Coupe d’Afrique des nations n’a fait l’objet d’une déprogrammation ou d’un différé. »

La veille, le ministère de la Jeunesse et des Sports du Maroc avait transmis une demande de report de la compétition par mesure de précaution, alors que le virus a fait plus de 4 000 morts en Afrique de l'Ouest. La CAF estime avoir été suffisamment prudente sur le sujet, notamment en interdisant dès août des matches en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, les pays les plus touchés par l'épidémie. « La CAF [...] consciente des risques sanitaires posés par le virus Ebola, [...] a constamment appliqué les principes de précaution en prenant en considération les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de divers experts médicaux », ajoute-t-elle.

Des discussions en novembre

La Confédération africaine de football ne ferme toutefois pas la porte à des discussions. Le sujet sera traité lors du comité exécutif de la CAF le 2 novembre à Alger. Puis des discussions auront lieu à Rabat le 3 novembre avec les autorités marocaines. La fin des éliminatoires de la CAN 2015 est prévue le 19 novembre. Le tirage au sort de la phase finale doit se dérouler le 26 novembre. Un report ou une annulation du tournoi serait beaucoup plus préjudiciable pour la CAF que pour le Maroc. La CAN est la principale source de revenus du football africain. Pour le Maroc en revanche, cette édition 2015 est plus une étape vers l'organisation de compétitions plus prestigieuses (Championnats du monde d'athlétisme, Coupe du monde de football, etc.) qu'une fin en soi.

Quatre scénarios se dessinent : un maintien intégral du tournoi aux dates et lieux prévus, une délocalisation dans un autre pays (seule l'Afrique du Sud fait office de recours crédible), un report en juin 2015 ou en janvier 2016 (à la place du Championnat d'Afrique des nations 2016, une compétition moins importante) ou une très peu probable annulation de cette édition. La CAF est déjà confrontée un autre problème : trouver un remplaçant à la Libye, qui s'est désistée pour l'organisation de la CAN 2017 pour des questions de sécurité.

Hussein El Ouardi, ministre de la Santé du Maroc : « Protéger la santé de nos concitoyens »

« Si l’on organise la Coupe d’Afrique, il faut s’attendre à la venue de centaines de milliers de spectateurs. Tenant compte du principe de précaution, le ministère de la Santé a demandé au gouvernement marocain de reporter, si cela est possible, la CAN 2015. Cette décision est justifiée suite aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, mais aussi par des décisions similaires prises par d’autres pays. Exemples : le Sénégal a décidé de fermer ses frontières depuis des mois, la France a décidé de ne pas desservir ces trois pays (Guinée, Sierra Leone, Liberia) par leurs avions, l’Arabie Saoudite a interdit le Hajj pour ces trois pays cette année. Le Maroc est souverain pour protéger la santé de ses concitoyens. C’est la priorité des priorités d’un ministère de la Santé. »

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.