Ligue des champions: Sétif prive la RDC d’une finale Vita-Mazembe - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Ligue des champions: Sétif prive la RDC d’une finale Vita-Mazembe

media CAF

L’Entente sportive sétifienne (ESS) affrontera l’AS Vita Club en finale de la Ligue des champions CAF 2014. Les Algériens se sont qualifiés malgré une défaite 3-2 sur le terrain du Tout Puissant Mazembe (2-1 à l’aller), ce 28 septembre à Lubumbashi. L’ESS prive ainsi la RDC d’une finale 100% congolaise entre Vita et Mazembe.

Le football congolais en rêvait mais le Tout Puissant Mazembe (TPM) ne l’a pas fait. Il n’y aura pas de première finale 100% RDC en Ligue des champions (C1). C’est bien l’Entente sportive sétifienne (ESS) qui défiera l’AS Vita Club (ASVC) pour le titre de champion d’Afrique, le 24, 25 ou 26 octobre (aller), puis le 31 octobre, 1er ou 2 novembre (finale retour).

Le TPM a battu l’ESS 3-2 en demi-finale retour, ce 28 septembre à Lubumbashi, huit jours après sa défaite 2-1 à l’aller. Mais l’équipe dirigée par le Français Patrice Carteron a laissé passer sa chance, à cause d’erreurs défensives.

Un Robert Kidiaba malheureux

A la 9e minute, les Algériens ouvrent en effet le score sur une faute de mains du gardien de but Robert Kidiaba, surpris par un centre d’Abdelmalek Ziaya. L’affaire des « Corbeaux » se complique puisqu’ils doivent désormais marquer trois buts pour se qualifier.

Ils y parviennent pourtant. A la 21e minute, le portier algérien empêche un coup franc du défenseur Jean Kasusula de finir dans sa lucarne gauche. Mais le milieu de terrain Daniel Adjei a suivi et pousse la balle au fond des filets : 1-1, 21e.

La partie s’accélère. Sur un corner venu de la gauche, le défenseur Salif Coulibaly jaillit au premier poteau et place Mazembe en tête grâce à un beau coup de tête décroisé : 2-1, 37e. Et à la 53e minute, l’attaquant Jonathan Bolingi fait exulter le public. L’attaquant reprend acrobatiquement un ballon délivré par le meneur de jeu Rainford Kalaba : 3-1.

Le match s’emballe un peu plus et les deux équipes ont la balle du KO. Et c’est encore un centre-tir qui prend à défaut Kidiaba. Le portier lushois est en effet lobé par un long ballon qui finit dans la lucarne opposée : 2-3, 75e. Les joueurs du TPM bousculent ceux de l’ESS qui tiennent bon. Les Sétifiens se qualifient pour la deuxième finale de C1 de leur histoire après 1988 (victoire), grâce aux deux buts inscrits à l’extérieur.

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.