Mort d’Albert Ebossé: premières mesures et polémiques en Algérie - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
Urgent

Plus de dix personnes ont été tuées et de nombreuses autres blessées dans une attaque à l'arme blanche près de Tokyo commise dans la nuit de lundi à mardi, rapporte l'agence de presse japonaise Kyodo citant la police. L'attaque s'est produite dans un centre pour handicapés de Sagamihara, une ville située dans la préfecture de Kanagawa, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Tokyo. L’agence Kyodo précise qu'un suspect a été arrêté.

Mort d’Albert Ebossé: premières mesures et polémiques en Algérie

media Le Camerounais Albert Ebossé. REUTERS/LOUAFI LARBI

La Fédération algérienne de foot (FAF) a pris ses premières mesures au lendemain de la mort d’Albert Ebossé, après le match JS Kabylie-USM Alger du 23 août à Tizi-Ouzou. La FAF a notamment suspendu tous les matches du 29-30 août. La polémique enfle par ailleurs sur les circonstances du décès du joueur.

Le football algérien est sous le feu des critiques et des projecteurs, deux jours après la mort d’Albert Ebossé, attaquant camerounais de 24 ans de la JS Kabylie (JSK).

La Fédération algérienne de football (FAF) a donc décidé de suspendre tous les matches prévus les 29 et 30 août 2014. La FAF veut ainsi rendre « hommage au joueur Albert Ebossé tragiquement décédé » après la rencontre de championnat entre la JSK et l’USM Alger (USMA) du 23 août à Tizi-Ouzou. Un projectile lancé par des spectateurs furieux après une défaite 2-1 serait à l’origine du drame.
A (RE)LIRE : Mort d'Albert Ebossé, joueur de la JSK en Algérie: une enquête est ouverte

La Fédération souhaite aussi protester contre les « agissements irresponsables de certains énergumènes et hooligans qui entretiennent la violence dans les stades et qui a atteint des proportions inacceptables ».
A (RE)LIRE : Mort d'Albert Ebossé: après le choc, la colère et les polémiques

La JSK se défend

Le cercueil d'Albert Ebossé transféré

La FAF annonce par ailleurs que l'équivalent de 100.000 dollars vont être octroyés à la famille d’Albert Ebossé. Une indemnité à laquelle la Ligue de football professionnel (LFP) et la JSK vont contribuer. La JSK devra en outre continuer à verser les salaires du défunt à ses proches.

La FAF a souligné que des sanctions seront prises ultérieurement à l’encontre de la JSK.  Ces sanctions peuvent aller jusqu’à l’exclusion de toute compétition.

Du côté de la JSK, on se défend d'être responsable, même en tant qu’équipe-hôte du match. « Je pense que la JSK ne risque rien, affirme ainsi Rachid Azouaou, membre de son conseil d’administration, à notre correspondant Safir Jallal. Ce n'est pas la JSK qui gère (la sécurité dans) le stade, mais la Direction générale de la sûreté nationale. […] En plus, les jets de pierre, ce n’est pas qu’à Tizi-Ouzou. Ça arrive dans tous les stades d’Algérie ».

La veille, la LFP avait décidé d’interdire toute rencontre au Stade du 1er-novembre de Tizi-Ouzou. Une enceinte en travaux et qui contient des matériaux potentiellement dangereux.

Ce 25 août, la Ligue a procédé aux premières auditions des représentants des deux équipes, du commissaire du match et de l'arbitre. Mahfoud Kerbadj, son président, a expliqué que la LFP restait attentive aux résultats de l’enquête réclamée par le ministère de l'Intérieur.

Polémique sur les circonstances de la mort

Les conclusions de cette enquête sont très attendues. Après avoir annoncé que le Camerounais avait été tué par un projectile, une autre version circulait en Algérie. Rachid Azouaou, membre du conseil d’administration de la JSK, explique : « Il y avait le capitaine Ali Rial qui était à côté. Il a entendu Ebossé crier et tomber à l’intérieur du tunnel (qui relie les vestiaires). Tout le monde pensait que c’était à cause d’un projectile. Mais les dernières informations qu’on a laisse imaginer qu’il a peut-être fait un arrête cardiaque. » Il ajoute : « Le coup était derrière sa tête. Je pense qu’il l’a eu en tombant, pendant son malaise. »

Vidéo : Albert Ebossé regagne le tunnel du stade en marchant

Dans une vidéo de mauvaise qualité il semble qu'Albert Ebossé se dirige  vers le tunnel en marchant.

La mort d'Albert Ebossé a en tout cas provoqué une vague d'indignation en Algérie et ailleurs en Afrique. Le Syndicat national des footballeurs camerounais a ainsi annoncé qu'une minute de silence serait observée le 31 août sur tous les terrains de jeu, à la mémoire d'Ebossé.
A (RE)LIRE : Emotion et indignation après la mort d'Albert Ebossé

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.