Les Fennecs veulent désormais surfer sur la vague - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Les Fennecs veulent désormais surfer sur la vague

media Sofiane Feghouli célèbre son but contre la Belgique, le 17 juin 2014. REUTERS/Leonhard Foeger

Après leur défaite en huitièmes de finale de la Coupe du monde face aux Allemands (2-1), les joueurs algériens devraient désormais être dans une bonne dynamique en vue des éliminatoires de la CAN 2015 au Maroc. Avec ce parcours historique au Brésil, cette nouvelle génération espère confirmer son nouveau statut lors de la prochaine Coupe d'Afrique de nations au Maroc en 2015.

De notre envoyé spécial à Porto Alegre,

Avec ou sans Vahid Halilhodzic, les Fennecs devraient tirer profit de ce parcours magique au Brésil. Ils ont même réussi à conquérir le cœur des supporters locaux et l’intérêt de la presse brésilienne. Pourquoi ne pas répéter l’histoire au Maroc, mais cette fois avec un titre ?

Madgid Bougherra : « L'Algérie est capable de jouer à un très haut niveau »

« On aurait pu passer, on est passé à côté d'un exploit. On a fait douter cette équipe d'Allemagne pendant 90 minutes. On est un peu déçu sur le premier but refusé de Slimani, mais ça nous a donné plus confiance », affirme Madjid Bougherra, le capitaine des Fennecs et présent depuis près de dix ans. « On rentre quand même dans l'histoire du football algérien, c'est quelque chose de très bon. Il faudra s'appuyer sur ce genre de performance pour la suite, on a vu que l'Algérie est capable de jouer à un très haut niveau. On était prêt à jouer ce genre de match », ajoute Magic Madjid. Enfin, Bougherra l’assure : « L'équipe est en train de mûrir. L'échec de la CAN 2013 a fait du bien, on est redescendu sur terre. L'expérience du Brésil nous donne une confiance énorme pour la prochaine CAN, le but c'est de la gagner maintenant, on représente une grande équipe d'Afrique ».

Sofiane Feghouli : « On va profiter de l’expérience de cette Coupe du monde »

« Tout le monde a vu que l’Algérie avait désormais un bon football, des bons joueurs et un super collectif », a pour sa part indiqué Sofiane Feghouli. Le Joueur du FC Valence attend désormais que le groupe continue sur cette dynamique. « Il y aura des éliminatoires difficiles avec pour commencer l’Ethiopie et ensuite le Mali, deux équipes pas simples à jouer. Mais on va profiter de l’expérience de cette Coupe du monde ». L’échec de la CAN 2013 en Afrique du Sud est dans toutes les têtes, mais le Brésil va booster les Fennecs. « On n’avait jamais affronté des équipes aussi fortes que pendant ce Mondial », explique Feghouli qui veut faire quelque chose de grand à l’avenir. Au Brésil, les Fennecs restent sur une sensation étrange : la déception est mélangée à l’euphorie.

Essaïd Belkalem : « On a fait des sacrifices et on s’est donné à fond »

« On a fait des sacrifices et on s’est donné à fond. L’Allemagne, ce n’est pas n’importe qui », lance Essaïd Belkalem, le visage marqué par plusieurs semaines intenses. Des moments qui devraient lui permettre de tenir physiquement et nerveusement dans le cas d’une qualification pour la phase finale de la CAN 2015. En 2013, cette équipe jeune n’avait pas réussi à maîtriser ses nerfs dans les moments compliqués. Contre la Russie, alors qu’elle était menée au score très rapidement, personne ne s’est démobilisé.

« Il faut rester positif, on a tout donné et on a tout essayé. J’espère que cela va nous donner de l’élan et que cette génération va continuer », se réjouit Yacine Brahimi qui a marqué un but face à la Corée du Sud.

Si en 2014 cette génération a écrit une nouvelle page de l’histoire du football algérien en se qualifiant au second tour d’un Mondial, elle pourrait aussi continuer sur sa lancée avec un deuxième titre de champion d’Afrique au Maroc.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.