L’Algérie pour un match historique face aux Allemands - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

L’Algérie pour un match historique face aux Allemands

media Les Fennecs sont la surprise de ce Mondial 2014 au Brésil. Reuters

Lundi 30 juin à Porto Alegre, les Fennecs affrontent l’Allemagne, candidate au titre (20 heures TU). Pour les Fennecs, ce huitième est une cerise sur le gâteau après avoir créé la surprise lors du premier tour. Quoi qu’il en soit, la fête devrait être belle dans le stade de Beira Rio.

De notre envoyé spécial à Porto Alegre,

Peu importe la grisaille et le temps pluvieux sur Porto Alegre. Dans le cœur des supporters algériens, lundi, ce sera la fête dans le stade de Beira Rio. Pour la première fois de son histoire, l’Algérie est en huitièmes de finale. Pas besoin de soleil pour réchauffer les cœurs. C’est déjà fait.

Sofiane Feghouli : « On ne craint personne »

Les joueurs algériens et Vahid Halilhodzic, le sélectionneur, ont l’intention de faire douter la Mannschaft et rééditer l’exploit de 1982. « Dans un match de football, tout est possible. On joue face à l’Allemagne qui est l’un des favoris de cette Coupe du monde. On va préparer ce match comme d’habitude pour pouvoir passer en quarts de finale, on sait que ça sera très dur, mais on fera tout pour y arriver », avait dit Sofiane Feghouli au soir de la qualification pour le deuxième tour. « Quand on joue pour nos couleurs et pour notre pays, on ne craint personne ».

Vahid Halilhodzic, qui désormais a rempli son contrat, sait que ce serait un exploit. « L’Allemagne est triple championne du monde et c’est un sérieux candidat au titre. Mais on peut surprendre. J’aimerais bien voir Copacabana », ironise le Franco-Bosnien.

Effectivement, les Allemands ne semblent avoir aucun doute sur leur victoire. Pour preuve, Philipp Lahm, le capitaine, et Joachim Löw, le sélectionneur, ont été incapables de citer un seul nom de joueur algérien en conférence de presse, la veille du match. Ils ont pourtant assuré avoir étudié les Fennecs et visionner plusieurs rencontres.

« L’Algérie est une équipe qui veut montrer quelque chose et ce ne sera pas simple. Il y a les quarts de finale au bout. On a analysé leur jeu. Ils vont vouloir prouver qu’ils méritaient d’être dans les 16 équipes du deuxième tour. On veut régler le problème en 90 minutes et ne pas aller en prolongation. Nous allons être agressifs », explique Philipp Lahm.

La vengeance ?

Reportage
A Alger, des milliers de supporters n'attendent plus que ça 30/06/2014 - par Leïla Beratto Écouter

Les Fennecs et leurs supporters veulent aussi venger le « match de la honte » de 1982. Depuis jeudi et le match nul face à la Russie, les Algériens rêvent de revivre l'exploit du Mondial en Espagne, quand la sélection nationale avait créé la sensation en battant la puissante Allemagne de l'Ouest (RFA) dès son entrée en lice (2-1), à Gijon. Les chaînes de télévision algériennes repassent actuellement des résumés du match et montrent les buts de Belloumi et Madjer. Mais aussi les images d'Allemagne - Autriche, le « match de la honte », soldé par un 1-0 arrangé entre les deux équipes signification d'élimination pour les Fennecs. A l’époque Vahid Halilhodzic participait comme joueur au Mondial. « C’est un mauvais souvenir. Mais c’est là que j’ai découvert le football algérien », raconte-t-il.

« On a jamais parlé de Gjion entre nous », lance de son côté Joachim Löw, qui a bien du mal à mesurer l’impact de l’histoire sur cette rencontre. « Je sais qu'il est présent chez les Algériens, qu'ils essaient de motiver leur équipe avec cela, mais la plupart des joueurs algériens n'étaient même pas nés quand le match de Gijon s'est produit. Chez nous, seuls Klose et Weidenfeller étaient nés. Ca fait plus de 30 ans, ce n'est pas du tout un sujet pour nous. »

« Le football, c’est de la joie, de l’émotion et de la fraternité », avoue Vahid Halilhodzic qui espère le soutien des supporters brésiliens.

Le ramadan, « c'est privé »

Les joueurs de l'équipe d'Algérie ont « la liberté » d'observer ou non le jeûne du ramadan, a déclaré leur sélectionneur Vahid Halilhodzic à la veille du huitième de finale du Mondial 2014 contre l'Allemagne à Porto Alegre. « Ce n'est pas la première fois que j'entraîne une équipe avec des musulmans, j'y appartiens (à la communauté, ndlr) moi-même. Je laisse la liberté, c'est privé. On ne touche pas à la liberté privée, les joueurs font ce qu'ils veulent », a dit l'entraîneur franco-bosnien, qui estime que poser la question est « déjà peu respectueuse et peu éthique » de la part de la presse. Sur le même sujet, « Coach Vahid » s'en est pris avec véhémence à un journal algérien selon lequel le sélectionneur aurait conseillé à ses joueurs de ne pas faire le ramadan : « Malheureusement, dans certains journaux, et un en particulier, la stigmatisation de mon image et de mon honneur continue. Ils ont appelé à la haine contre Vahid, à l'agression de Vahid et son entourage, et ça c'est dégueulasse ! » La Fédération algérienne avait vivement démenti dans un communiqué sur son site internet. Le ramadan a commencé dimanche 29 juin.

Les deux matches du jour sont à suivre et à vivre en intégralité sur l'antenne Afrique de RFI

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.