Le Ghana tient tête à l'Allemagne... mais brûle un nouveau joker - Afrique foot - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Le Ghana tient tête à l'Allemagne... mais brûle un nouveau joker

media Le Ghanéen Kevin Prince Boateng face à son frère Jerome Boateng, lequel évolue sous le maillot allemand. REUTERS/Mike Blake

Dans un match parfois fou, le Ghana a réussi à arracher un nul amplement mérité face à l'Allemagne. Si les Allemands avaient ouvert le score, les Black Stars ont pu croire à la victoire après deux réalisations d'André Ayew et Gyan. mais l'inusable Klose, qui venait d'entrer en jeu, a mis tout le monde d'accord (2-2). Ce beau résultat ne fait toutefois pas les affaires du Ghana, troisième de son groupe avec seulement un point.

Moins inspirée que contre le Portugal, l'Allemagne a été tenue en échec 2-2 par le Ghana samedi à Fortaleza malgré un but pour l'histoire de Miroslav Klose, un résultat qui rebat les cartes dans le groupe G du Mondial.

Depuis l'impressionnante victoire 4-0 face au Portugal, les Allemands ne cessent de parler de ce curieux syndrome du deuxième match qui, à l'Euro-2008 et au Mondial-2010, les avait vu perdre après avoir réussi leur entame.

Mario Götze ouvre la marque pour l'Allemagne sur une passe millimétrée de Thomas Müller (51e). REUTERS/Mike Blake

Il ne s'en est pas fallu de beaucoup pour que l'histoire se répète à nouveau samedi, le Ghana ayant su sonner la révolte pour mener 2-1 après l'ouverture du score d'une Mannschaft longtemps mollassonne.

Mais à la 71e minute, sur son premier ballon, Klose a bondi au deuxième poteau après une déviation de la tête d'Howedes sur corner pour égaliser et surtout entrer dans l'histoire. A 36 ans, l'attaquant de la Lazio Rome a en effet rejoint Ronaldo en tête du classement des buteurs en Coupe du Monde avec 15 buts, étalés sur quatre Mondiaux (2002, 2006, 2010 et 2014) !

Ce résultat laisse par ailleurs le groupe G très ouvert. Les Allemands sont en tête avec quatre points et les Ghanéens sont en grosse difficulté avec seulement un point. Mais dimanche, le Portugal peut revenir dans le jeu en cas de succès contre les Etats-Unis, qui peuvent eux se qualifier s'ils gagnent.

Rythme infernal

Samedi à Fortaleza, le match a surtout valu pour une deuxième période disputée à un rythme infernal et dans une ambiance superbe.  C'est d'abord Götze qui a puni l'un des premiers moments d'inattention de la charnière Boye-Mensah en reprenant de la tête puis du genou un centre de Müller, passeur décisif après son triplé portugais (51e).

Mais trois minutes plus tard, Andre Ayew, formidable joueur de tête et formidable guerrier qui avait dit être « prêt à mourir pour la nation », trompait Neuer sur un bon centre d'Afful. Et à la 63e minute, la lenteur du milieu allemand était punie par Muntari, qui récupérait et lançait Gyan, impitoyable devant le gardien allemand.

Asamoah Gyan donne l'avantage au Ghana 2-1 d'une frappe croisée devant Per Mertersacker (63e). REUTERS/Marcelo Del Pozo

Sous l'impulsion d'Ayew, le Ghana a alors mis de la folie dans la partie mais c'est finalement Klose, clinique, qui fermait la marque. Les dernières minutes voyaient les deux équipes, et notamment un Ghana déchaîné, en situation de faire le break, sans y parvenir.

Auparavant, la première période avait été équilibrée entre des Allemands qui ont eu le plus souvent le ballon mais sans toujours très bien savoir quoi en faire et des Ghanéens regroupés, très solidaires et appliqués dans le travail défensif.

Mais les joueurs de James Appiah ont également poussé jusqu'au bout les quelques actions qu'ils ont réussi à initier, avec notamment des frappes de Gyan (7e), Atsu (13e) ou Muntari (32e).

Les Allemands ont aussi eu une poignée d'occasions, mais pas beaucoup plus franches, avec Kroos (11e, 25e), Khedira (18e), Müller (21e) ou Götze (37e), en plus de quelques incursions sur les côtés mal conclues.

Tout reste donc possible dans ce groupe G et Klose a lui un destin à accomplir: devenir le seul au sommet des buteurs.

 

Avec AFP

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.